Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 11Article 511621

General News of Monday, 11 May 2020

Source: Actu Cameroun

Liberté de presse : des hauts responsables américains épinglent Biya et son régime

Le 08 mai dernier, Karen Bass (membre du congrès américain) et les sénateurs Richard J. d’Urbin, Patrick Leahy, Benjamin L. Cardin et Chris Van Hollen ont écrit à Paul Biya du Cameroun pour la libération de ces journalistes incarcérés.

Pour ces parlementaires américains, les journalistes sont arrêtés et incarcérés abusivement et cette situation s’assimile telle une entorse à la liberté de la presse. «En effet, ces dernières années au Cameroun sont marquées par une augmentation inquiétante des restrictions à la liberté d’expression et aux médias indépendants ainsi que des abus des lois sur la diffamation», peut-on lire dans la lettre.


Incarcérations abusives?

Amadou Vamoulké bien que malade, est en détention provisoire à la prison centrale de Kondengui depuis 2016 et en attente de son procès pour des faits présumés de détournements de fonds publics à la Cameroon Radio and Television(CRTV). Les journalistes Tsi Conrad et Thomas Awah Junior sont incarcérés respectivement en 2018 et 2017 pour hostilités contre la patrie et publications de fausses nouvelles.

C’est au regard de ce qui précède, mais aussi et surtout à cause des graves problèmes de santé auxquels sont confrontés les accusés, que Karen Bass et les quatre autres signataires de cette correspondance, militent pour la libération immédiate et sans conditions d’Amadou Vamoulke, Tsi Conrad et Thomas Awah Junior.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter