Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 25Article 523042

General News of Thursday, 25 June 2020

Source: www.camerounweb.com

Libération d'Ernest Obama:des mains noires à Etoudi ont mis la pression sur A. Belinga


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Contrairement à ce qui se dit sur les médias, Amougou Belinga n'a pas libéré Ernest Obama se son propre gré, comme lui-même semble le dire dans une lettre adressée au procureur.

Selon des informations qui nous parviennent, la présidence de la république camerounaise a forcé la main à Amougou Belinga. C'est la raison pour laquelle ce dernier a demandé une libération provisoire de son ancien employé.

'Apres 7 nuits en détention, Ernest Obama devait être entendu chez le procureur à 13h et envoyé à Kondengui. Le PDG de vision 4 avait d’ailleurs envoyé deux voitures de VISION 4 pour filmer son déferrement à la prison et avait déjà pris attache avec le régisseur pour aménager sa chambre. D’ailleurs, Amougou Belinga avait déjà tout prévu et savait que Ernest Obama allait en prison dans la mesure où dans sa lettre il dit au procureur: “ bien vouloir surseoir à la procédure de placement en détention provisoire “. Qui lui a dit que la détention provisoire était la seule option du procureur? La justice aux ordres quoi!!!! Cependant les choses ne se sont pas passées comme il voulait. Amougou Belinga a reçu une pression de la présidence de la République qui lui a demandé d’eviter la prison à Ernest Obama. Ce qu’il a fait', écrit Boris Boertolt, un activiste, journaliste connu pour ses alertes qu'il lance souvent sur les réseaux sociaux.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter