Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 02Article 553342

General News of Monday, 2 November 2020

Source: Cameroon Info

Les terroristes seront traqués jusqu’à leur dernier retranchement - Atanga Nji

Le patron du commandement territorial était l’invité de l’émission ‘‘Scènes de presse’’ le 1er novembre 2020 sur la CRTV télé.

L’armée a déjà réussi à neutraliser l’un des membres du commando ayant tué sept petits écoliers le 24 octobre 2020 à Kumba, dans la région du Sud-Ouest. Les recherches sont en cours pour mettre les autres hors d’état de nuire. Ils seront tous neutralisés.

Voilà le message délivré par le ministre de l’Administration Territoriale (MINAT) à l’émission ‘‘Scènes de presse’’ sur les antennes de la télévision d’Etat dimanche soir.

«Le Chef de l’Etat a instruit une enquête approfondie qui a été confiée au ministre délégué à la Présidence chargée de la Défense. Ses équipes sont à pied d’œuvre. Il y a quelques jours, le ministre de la Communication a rendu public un détail sur des personnes qui ont été neutralisées. Les enquêteurs sont à pied d’œuvre, ils sont en train de travailler. Les terroristes seront traqués jusqu’à leur dernier retranchement, ils ne pourront pas fuir», a déclaré Paul Atanga Nji.

En dénonçant un «crime crapuleux, une boucherie», le chef du commandement territorial prévient que «l’enquête ira jusqu’à son terme et que des résultats positifs attendent cette enquête».

S’il note un manque de logique dans les actes des terroristes, le membre du gouvernement analyse néanmoins l’attaque de Kumba comme un acte d’intimidation visant à empêcher le retour à l’école des enfants.

«On constate que la rentrée scolaire 2020-2021 était un succès à tous les niveaux dans les deux régions (Nord-Ouest et Sud-Ouest, NDLR). 10 jours après la rentrée scolaire, il y avait entre 300 000 et 400 000 élèves dans les écoles. Ce qui n’était pas le cas des années antérieures. Alors, les terroristes assassinent les enfants pour distiller la peur […] Nous leur disons que l’Etat ne sera pas ébranlé», a-t-il martélé.

S’il a souligné que les populations, les leaders traditionnels et religieux collaborent de plus en plus avec les autorités dans la lutte contre les groupes armés, le MINAT a demandé une plus grande collaboration afin de remporter cette guerre.

«Tant que nous ne les dénonçons pas, tant qu’il n’y a pas un front commun contre l’obscurantisme, nous serons toujours victimes de cette nébuleuse qui, m

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter