Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 08Article 533182

General News of Saturday, 8 August 2020

Source: Actu Cameroun

Les réfugiés et les détenus prioritaires dans la lutte contre la Méningite au Cameroun

Les priorités ont été redéfinies dans la prévention de la méningite. Elle est accordée aux réfugiés et détenus. Le secrétaire d’Etat à la Santé publique, Alim Garga Hayatou a lancé la campagne nationale de vaccination mardi dernier à Minawao, dans le Mayo-Tsanaga.

Après les quelques cas enregistrés dans les années 2009, 2010, 2011, la méningite reste un réel problème de santé publique. Cela a poussé Alim Garga Hayatou, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Santé publique en charge de la lutte contre les épidémies et les pandémies à appeler à rester vigilant et à continuer la bataille par la prévention. Cela justifie l’organisation par le gouvernement et ses partenaires de la campagne nationale de vaccination contre la méningite. Le lancement de la campagne, qui va se dérouler-en deux phases, a eu lieu dans le camp des réfugiés de Minawao, dans la région de l’Extrême-Nord.

Notre confrère de Cameroon Tribune retient des explications de Alim Garga Hayatou que «le Cameroun fait partie de la « ceinture africaine de la méningite». Les épidémies sont généralement localisées dans les régions septentrionales du Cameroun à savoir : le Nord et l’Extrême-Nord où le climat est propice au développement de la maladie.

Pour cette campagne de vaccination, les cibles visées sont les camps des réfugiés et les prisons, parce qu’ils constituent des espaces très favorables à la propagation de la maladie. Pour assurer le bon déroulement de cette campagne dans le camp des réfugiés de Minawao, 57 613 réfugiés sont ciblés, 106 000 doses de vaccins ont été apprêtées et 130 équipes ont été déployées en postes fixes et mobiles. ».

Le Dr Mahieu Yomok, représentant de l’OMS sur l’accompagnement des partenaires a confié : « Il faut absolument accompagner le Cameroun dans cette bataille contre la méningite pour qu’elle soit éradiquée du monde ». À Mylène Ahounou, chef de la sous-délégation HCR-Maroua de remercier le gouvernement camerounais qui « ne ménage aucun effort pour prendre soin des réfugiés nigérians au Cameroun. Cette campagne de vaccination est la preuve tangible que le Cameroun respecte ses engagements ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter