Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 11 11Article 475668

Diasporian News of Monday, 11 November 2019

Source: Cameroon Info

Les premiers mots de Olivette Otélé, la camerounaise professeure au Royaume Unis

Nommée professeure d’histoire en 2018 par la prestigieuse université britannique, la camerounaise s’est exprimée pour la première fois dans un média camerounais.
La première femme noire professeure dans une université britannique est camerounaise. Il s’agit de Olivette Otélé.

Agée de 49 ans, cette diplômée de l’Université de la Sorbonne (France) a été nommée en 2018 professeure d’histoire noire à la prestigieuse Université de Bristol (Angleterre).

Elle s’est exprimée pour la première fois sur les antennes de la CRTV radio le 8 novembre 2019.

«La ville de Bristol a été l’une des villes qui ont financé les voyages pour aller en Afrique acheter les captifs africains et les transporter aux Amériques et la ville s’est complètement enrichie grâce à ce commerce complètement ignoble. Pendant très longtemps, elle refusait de reconnaître cela. Ensuite, il y a eu des travaux qui ont été réalisés, en particulier mon doctorat, qui ont démontré que Bristol s’est enrichie grâce à l’esclavage», explique l’universitaire.

«L’université (de Bristol, NDLR) a décidé de faire quelque chose d’extraordinaire, c’est de regarder la manière dont elle-même a profité de l’esclavage indirectement, parce que les fondateurs de l’université se sont enrichis grâce à l’esclavage… Mon travail va être de trouver les noms de ces gens, ce qu’ils sont devenus et leurs descendants, ainsi que trouver où est passé l’argent. En fait, l’université a un devoir de mémoire envers le reste de la ville», a indiqué Olivette Otélé, spécialiste de l'histoire coloniale et postcoloniale.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter