Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 31Article 585280

General News of Wednesday, 31 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Les populations de Nkolmesseng guettent le bout du tunnel

Un projet de bitumage de l’axe routier de ce quartier de Yaoundé est annoncé avec l’appui financier de la banque mondiale.

Bourbiers pendant les pluies et poussière tout au long de la saison sèche ; un mirifique projet du gouvernement piloté par le ministère de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu) va bientôt mettre un terme à ce calvaire vécu pendant des années du fait du manque de routes dignes de ce nom.
Ce n’est plus un secret pour personne. Dans le cadre du Projet de développement des villes inclusives et résilientes, quatre villes devront bénéficier d’un linéaire global de 28, 051 km de voiries structurantes pour améliorer la mobilité et 7,256 km de drains structurants pour une meilleure évacuation des eaux pluviales. Il s’agit de Batouri (2,202 km) au quartier Mokolo; Douala (7,230 km de voirie et 7,256 kmde drains) dans les quartiers Beedi, Logpom et Malangue Pindo ; Ngaoundéré au quartier Gadabamanga (6,342 km) et Yaoundé 12,279 km. Dans le sièges des institutions républicaines, Yaoundé, les tronçons concernés sont : « Carrefour Lycée Bilingue/Essos – Carrefour Mo mebelengal / Nkolmesseng » (2,671km) et « Carrefour Mo mebelengal / Nkolmesseng – Carrefour Ottou – Carrefour Eleveur » (2,225km) d’un profil de 2x2 voies, ainsi que du tronçon : « Carrefour SAFARI/Nkolmesseng – Par le Chef - Carrefour Eleveur » (1,760km) d’un profil 2x1voie dans la Commune de Yaoundé 5ème. « Carrefour Petit Marché Oyomabang - Carrefour Camp SONEL » (1,240 km), « Carrefour Camp SONEL Intersection route Leboudi » (1,375 km), « Rue 6321- Carrefour Camp Sonel Oyomabang – Carrefour Centre Oyomabang » (0,875 km) et « Rue 6288 - Carrefour Centre Oyomabang – Carrefour Nkolbisson » (1,375 km) d’un profil de 2x1 voie dans la Commune de Yaoundé 7ème.

Ordre de service

Selon des sources officielles, les procédures du bailleur de fonds (Banque mondiale) exigent la validation attendue des PAR avant de procéder au paiement des indemnisations. Par ailleurs ce n’est que lorsque la totalité des ayants droit seront compensés, qu’un Ordre de service de démarrage pourra être servi aux entreprises/firmes cocontractantes en charge des travaux et du contrôle. « Les fonds destinés au paiement des indemnisations sont d’ores et déjà disponibles dans les Communautés Urbaines de Douala, Ngaoundéré et Yaoundé. La Commune de Batouri, quant à elle, a sollicité et obtenu l’appui du Feicom en vue de la mobilisation des fonds nécessaires dans les prochains jours », nous apprend-on. C’est donc Compte tenu de ces préalables que le lancement des chantiers est prévu, d’après la programmation suivante pour : avril 2021 à Batouri et Ngaoundéré, mai 2021 à Douala et juillet 2021 à Yaoundé. De quoi donner une raison de satisfaction à la ministre de l’Habitat et du Développement urbain, Celestine Ketcha Courtès. « La physionomie des quartiers Nkolmesseng où les populations étouffent dans un nuage de poussière à Yaoundé ou encore Beedi à Douala, connaîtra bientôt une métamorphose considérable à la faveur de ces travaux imminents. Le bien-être des populations camerounaises étant : la finalité de la politique menée par le Président Paul Biya », soutient le membre du gouvernement.

Quartiers sous-équipés

En effet, c’est en 2007 que l’Etat du Cameroun, dans le cadre de la mise en œuvre de sa stratégie de réduction de la pauvreté, a mis en place, avec l’appui technique et financier de la Banque mondiale (Ida), le Projet de développement des secteurs urbain et de l’approvisionnement en Eau (Pdue). Le Pdue avait pour objectif général d’améliorer l’accès des populations des villes, en particulier celles des quartiers sous-équipés, aux infrastructures et aux services, dont notamment l’accès à l’eau. Pour cela, le projet devait aider les différentes parties prenantes du développement urbain à préparer et mettre en place les instruments et les investissements nécessaires pour faire bénéficier le plus grand nombre possible de l'accès aux services urbains de base ; appuyer et faciliter la mise en place du partenariat public-privé destiné à assurer la fourniture des services d'eau urbains.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter