Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 28Article 516265

General News of Thursday, 28 May 2020

Source: Cameroon Info

Les parents d'élèves vent debout contre l'ouverture des classes

Sous la pression des parents et des enseignants, qui sont contre le retour à l’école des enfants alors que le taux de contamination au coronavirus a atteint un taux inquiétant, le gouvernement va définitivement prendre position ce jeudi 28 mai 2020 à l’issue de la réunion hebdomadaire du Comité interministériel chargé d’évaluer et de suivre la mise en œuvre de la stratégie gouvernementale de riposte contre la pandémie du coronavirus au Cameroun.

Dans quatre jours seulement, précisément le 1er juin 2020, les élèves sont attendus dans les salles de classe pour la reprise des cours suspendus depuis environ trois mois en raison de la pandémie du coronavirus.

Le gouvernement qui a fixé cette date du 1er juin 2020, de manière unilatérale, est confronté à la résistance des partenaires de la communauté éducative. Les parents estiment qu’il est trop risqué de retourner à l’école alors que la pandémie est devenue plus menaçante avec un taux de contamination qui a dépassé la barre des 5000 cas. Les instituteurs à travers leurs différents syndicats, ont déclaré sans ambages que les conditions ne sont pas réunies pour une reprise sans gros risque de contamination. Les mairies sollicitées par le gouvernement pour assainir les établissements scolaires, font savoir qu’elles n’ont pas assez de moyens pour cette opération préalable.

«Jusqu’à hier, la tendance était favorable à un nouveau report, voire l’arrêt définitif de l’année scolaire 2019/2020. La majorité des ministres, membres du comité interministériel, estiment qu’il serait mieux d’arrêter avec les cours et de se concentrer sur la préparation des examens. La présidence a été saisie de cette nouvelle donne, on attend la décision finale», a confié à Cameroon-info.net, un membre du Comité interministériel chargé d’évaluer et de suivre la mise en œuvre de la stratégie gouvernementale de riposte contre la pandémie.

Certains syndicats d’enseignants estiment que le taux de couverture du programme scolaire est assez important pour évaluer les candidats aux examens sur ce qu’ils ont déjà reçu comme cours. Donc, ils pensent qu’il n’est pas nécessaire de reprendre le chemin de l’école dans ce contexte où la propagation du coronavirus a atteint une vitesse exponentielle.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter