Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 15Article 562502

General News of Tuesday, 15 December 2020

Source: lavoixdesdecideurs.biz

Les membres du Conseil Electoral à l’école de la gestion des élections

Elecam et le Commonwealth se donnent la main pour former les membres du Conseil électoral à la conduite des élections libres, équitables, transparentes, inclusives et crédibles au Cameroun.

Une institution qui se veut crédible doit de temps en temps renforcer les capacités de ses membres voire de son personnel pour obtenir de meilleurs résultats dans l’accomplissement de ses missions. Elecam, l’organe en charge de l’organisation et de la supervision des élections au Cameroun entend persévérer sur la voie de l’excellence.

C’est dans cette logique qu’elle ne cesse de multiplier des séances de formation pour son personnel. Mieux outillés, ils seront capables de gérer avec tact tous les scrutins au Cameroun et éviter que le pays ne sombre dans une guerre politique sans merci.

L’atelier de formation qui s’est ouverte le 14 décembre 2020 à Yaoundé obéit à cette logique. Il concerne cette fois-ci les membres du conseil électoral d’Elections Cameroon. La formation en question est une initiative de la Commonwealth et Elecam. Les deux partenaires travaillent en synergie dans le but de consolider la conduite des élections libres, équitables, transparentes, inclusives et crédibles au Cameroun.

La formation en question va durer deux jours. Elle aborde des problématiques aussi riches que variées. Qu’est-ce qu’un facilitateur ? Qu’est ce qui fait un bon facilitateur ? Sensibilisation du Genre, technique de formation commune, compétences en rédaction de programmes, techniques d’évaluation, présentation des modules BRIDGE entre autres.

Pour le président d’Elections Cameroon, il s’agit: « d’améliorer les performances des collaborateurs au niveau du top management ». Enow Abrams EGBE précise que la formation organisée ce 14 décembre 2020 est une continuité. Elle se situe à la suite de celle tenue il y a quelques semaines dans la ville portuaire de Kribi : « Vous savez que la réunion du 06 décembre à Kribi avait pour ambition de former les hauts cadres notamment, le Directeur Général, le Directeur Général Adjoint et le reste ».

Une fois former, les connaissances acquises seront transmises aux autres membres du processus électoral : « Aujourd’hui, on va progresser, faire des réunions avec les collaborateurs sur le terrain. Il y a encore beaucoup de problèmes à régler sur le terrain et une institution qui se respecte a pour ambition d’améliorer ses performances », conclut Enow Abrams EGBE.

L’implication du Commonwealth dans ces formations traduit bien la volonté de l’organisation de voir le Cameroun entretenir davantage ses acquis d’Etat de droit et surtout d’Etat démocratique.

De la déclaration liminaire de Martin KASIRYE, conseiller et Chef de Section d’appui Electoral à la Direction de la Gouvernance et de la Paix au Secrétariat du Commonwealth à Londres, le Commonwealth viendra toujours en appui à Elecam dans la formation de son personnel et des acteurs du processus électoral.

L’organisation encourage et félicite d’ailleurs Elecam qui vient encore de gagner le pari d’une élection régionale transparente, équitable et objective.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter