Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 02Article 585829

General News of Friday, 2 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Les élites de Bokito règlent les comptes à Donatien Boyomo

Au nom des guéguerres politiques les élites de sa localité ne ménagent aucun effort pour manipuler sa femme et exposer sa vie privée dans les medias.

Une sordide affaire de mœurs s'est retrouvée sur la toile pendant quelques jours. Mettant en relief une scène de ménage tirée au cheveu. En effet le nouveau préfet du Lom-et-Djerem est présenté comme le mouton noir dans ce feuilleton digne des grands polars. Donatien Bonyomo est présenté dans la pièce comme étant le mari qui, à défaut d'avoir trompé sa femme s'est à tout le moins trompé de compagne. Soit !

Sans céder à la tentation de scruter des arguments spécieux dans l'unique but d'incriminer ou d'attribuer un blanc-seing à qui que ce soit, trois préoccupations nous taraudent particulièrement l'esprit.
Primo : Comment comprendre qu'une scène de ménage soit portée sur la place publique par celle-là même sensée la garder dans le domaine privé, du moment qu'il s'agit d'une affaire purement familiale. Supposons même que cette affaire soit avérée, pourquoi n'avoir pas saisi les tribunaux au lieu de la porter plutôt sur les réseaux sociaux ?

Secundo : Comment comprendre que Madame Bonyomo soit présentée dans les récits comme étant la victime qui se plaint d'être abandonnée par son préfet de mari alors que dans le cas d'espèce, et pour préserver son foyer, il aurait été mieux indiqué de saisir soit les instances familiales pour un arrangement à l'africaine ou judiciaires le cas échéant ? Tout porte à croire qu'il y a anguille sous roche.

Tercio : De sources bien introduites, Madame Bonyomo a séjourné à Mfou, une banlieue de Yaoundé, pendant près d'une semaine chez une élite Bokito bien connu. Celui-ci est réputé être son amant. Et l'aventure ne date pas d'hier. Selon les mêmes sources, les deux tourtereaux fileraient le parfait amour depuis Foumban où le pauvre Bonyomo était préfet jusqu'à son affectation à Bertoua. Info ou intox ? L'affaire est plus sérieuse qu'une histoire de jupon ou de piment avec laquelle on veut distraire l'opinion. Toujours est-il que notre reporter qui a pu joindre le préfet du Lom-et-Djerem au téléphone n'a pu avoir aucune suite. Peut-être par pudeur comme tout homme normal, il n'a pas voulu confirmer les faits.

De toutes les façons, nos fins limiers ne sont pas loin d'indices probants. Si ces lourds soupçons sont finalement avérés, on comprend jusqu'où peuvent aller nos hommes politiques dans la course pour leur ascension sociale. Notre fouineur s'est rendu du côté de Mfou pour se faufiler dans les dédales de cette scabreuse affaire. Et ça aussi... ça va se savoir !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter