Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 29Article 616168

Actualités of Sunday, 29 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Les images d'une luxueuse résidence d'un proche de Biya choquent les internautes

L'on ignore le propriétaire de ladite résidence play videoL'on ignore le propriétaire de ladite résidence

• Il s'agit d'une somptueuse résidence située au Golf à Yaoundé

• L'on ignore le propriétaire de ladite résidence

• La vidéo de la résidence



C'est une vidéo de quelques secondes qui tourne en boucle sur les réseaux sociaux depuis la matinée de ce dimanche 29 août 2021. Il s'agit d'une somptueuse résidence située au Golf à Yaoundé.

Digne d'un palais royal oriental, c'est une maison de luxe en or, cristal, Louis XIV et tapis d'Aladin.

En ce qui concerne le propriétaire des lieux, certaines sources dont l'activiste Patrice Nouma citent le nom du ministre de l'économie Alamine Ousmane Mey et promet plus de détails. Pour d'autres, le propriétaire n'est nul autre le ministre des finances Louis Paul Motaze.
« Voici apparemment la maison de ton oncle pilleur Louis Paul Motaze située en plein cœur de Yaoundé. L'homme ressemble à un tonton du village avec l'accent Ekang, mais dépense l'argent du contribuable camerounais plus que le français Bernard Arnault, l'homme le plus riche du monde. Pendant que le peuple Ekang n'a même pas des écoles, des routes ou des hôpitaux et que la jeunesse de son village n'a même pas de travail. Voici donc à quoi ressemble les châteaux des hommes de la forêt de Sangmelima pour qui la FEDEK a été créé pour leur défense et protection. », soutient de son côté l’activiste pro Biya Zona Coker

La rédaction de CamerounWeb vous propose ci-dessous la vidéo de la résidence



COVIDGATE: LES 72 HEURES D'AUDITIONS DE MOTAZE PAR LE TRIBUNAL CRIMINEL SPECIAL

Dans sa parution de ce jeudi 29 juillet, notre confrère InfoMatin révèle que le ministre Paul Motazé a été auditionné la semaine dernière, du mercredi au vendredi par des officiers de police judiciaire.

'De mercredi à vendredi dernier, l'argentier national, assisté de ses proches collaborateurs, était, durant de longues heures, dans son cabine, face au commissaire Oko Petis et ses limiers. Au final, 80 questions au centre des préoccupations des POJ', lit-on à la Une du journal.

Motaze, Manaouda et l'affaire des 11,4 milliards

Le ministre Motaze cristallise depuis quelques jours les attention dans l'affaire dite CovidGate. Le Minfi et son collègue en charge de la Santé publique s'accusent mutuellement pour la disparition de 11,4 milliards dans le cadre des décaissement des fonds d la riposte contre la Covid-19.

Le Minsanté attire l’attention du Minfi sur le fait que son département ministériel n’a reçu ni le rapport, ni le draft pour y apporter des éléments complémentaires; de même que Manaouda Malachie dit ne pas comprendre l’origine de l’incohérence des chiffres liés aux avances de trésorerie, qui sont de 34,5 milliards et non 45,9 milliards comme consignés dans le rapport.

D’abord un arrêt sur la page 123 du rapport; au centre d’une incompréhension entre les deux membres du gouvernement. « Le gouvernement reconnaît néanmoins qu’un certain nombre d’écueils ont entravé la bonne exécution des activités sur financement Covid-19 au courant de l’exercice 2020 notamment: La faible appropriation par un grand nombre d’administrations des procédures d’exécution des dépenses dans le circuit Cas Covid-19. La non régularisation par le ministère de la santé publique des avances de trésorerie consenties à son profit pour un montant de 45,9 milliards.

La faible mobilisation des fonds de concours », peut-on y lire. Principal hic, objet de la pomme de discorde, le Minfi et le Minsanté ne sont pas d’accord sur les chiffres liés aux avances de trésorerie. Manaouda Malachie est à 34,5 milliards, le Minfi à 45,9 milliards. Selon le ministre de la santé publique, la régularisation des avances de trésorerie est le fait de l’ordonnateur; donc du Ministre des Finances. Une simple opération d’arithmétique montre qu’entre les deux collègues membres du gouvernement, il y a un malentendu autour de 11,4 milliards de Fcfa.

Rejoignez notre newsletter!