Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 02Article 538975

General News of Wednesday, 2 September 2020

Source: lebledparle.com

'Les gens du MRC ont préféré rester au quartier à critiquer et demander des Orange Money'

Le Secrétaire national à l’organisation et à la mobilisation au Parti Camerounais pour la Réconciliation nationale (PCRN), Jean Louis Batoum estime que si le parti de Maurice Kamto avait décidé de prendre part aux élections législative et municipales de février 2020, l’opposition camerounaise aurait un poids. Il s’est exprimé sur la radio ABK à Douala.


Au cours de son intervention sur ABK, le militant du PCRN s’est longtemps appesanti sur les actions du MRC. Pour lui, 'Si les gens du MRC le voulaient, nous serions aujourd’hui au moins 50 à l’Assemblée nationale. Mais ils ont préféré rester au quartier à critiquer et demander des Orange Money qui sont d’ailleurs non vérifiables. Le MRC qu’on a connu à sa genèse reste pour moi attirant. Aujourd’hui je ne veux pas faire de commentaires. Mais j’estime qu’ils ne sont plus dans la logique normale. Quand un parti n’est pas représenté, je n’aimerais pas parler de ce qui va avec'.

Le MRC ainsi présenté, Jean Louis Batoum indique le parti pour lequel il milite reste la solution pour une transition politique au Cameroun : 'Aujourd’hui Il y’a une ruée des militants d’autres partis et notamment de ceux du parti au pouvoir qui rejoignent aujourd’hui notre parti. Plusieurs Camerounais ont compris que le PCRN est la seule alternative crédible. Nous avons cinq députés, mais nos actions sont visibles sur le terrain'.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter