Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 07Article 617359

Actualités of Tuesday, 7 September 2021

Source: www.camerounweb.com

'Les gendarmes ont assassiné juridiquement Mirabelle'

Mirabelle Lingom est morte Mirabelle Lingom est morte

• Mirabelle Lingom est morte hier lundi

• La jeune dame qui a été la victime des 4 cadres du PCRN est morte dans des circonstances troubles

• Boris Bertolt fait des révélations sur son action en justice


Le lanceur d'alertes Boris Bertolt a dans une publication fait des révélations sur les derniers jours de Mirabelle. Rien ne présageait que le jeune femme allait décéder brusquement après une très courte maladie.

Pour M. Bertolt qui dit avoir été en contact avec Mirabelle quelques jours avant son décès, elle n'a pas été que le victime des 4 cadres du PCRN, mais également des gendarmes des gendarmes de Bonanjo qu'il accusent d'ajour 'assassiné juridiquement' la fille.

"Une procédure sciemment ralenti par un enquêteur Demanou Tiwa Brice Flavien qui prenait un malin plaisir à traiter ce dossier sans diligence. N’eut été la pression. La confrontation n’aurait jamais eu lieu. Plus grave, alors que ce n’est pas leur travail d’établir la culpabilité des accusés, les gendarmes de Bonanjo s’arrogent le droit de manœuvrer pour demander à Mirabelle de renoncer aux poursuites judiciaires contre les quatre voyous. Elle refuse et les informent qu’elle souhaite que le dossier soit transmis chez le procureur", écrit Boris Bertolt.

"Ces gendarmes sortent une nouvelle carte: Fritz Messey porte plainte contre Mirabelle. Or, seulement le passage de cet homme sans foi ni loi à l’émission B-NEWS permettait déjà d’établir sa culpabilité. Les gendarmes ont assassiné juridiquement Mirabelle qui croyait qu’elle pouvait les protéger", ajoute le lanceur d'alertes.

Aux dernières nouvelles, Mirabelle Lingom avait maintenue sa plainte contre Fritz Messey Messey, Jean Louis Batoum, Clotaire Nguedjo, Julien Bapes Bapes. Selon les sources, elle a confié à ses avocats qu’elle ne souhaite avoir aucun règlement à l’amiable de l’affaire.

«L’enquêteur principal DEMANOU TIWA BRICE FLAVIEN devrait convoquer une dernière fois les différentes parties à la légion de gendarmerie du Littoral et transférer le dossier chez le procureur pour la suite de la procédure judiciaire», affirme la source.

Pour rappel, les trois membres du PCRN avait attribué grossièrement une sextape à la jeune Mirabelle Lingom. Ils avaient inventé une interview qu’ils avaient attribué à cette dernière.

Rejoignez notre newsletter!