Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 04Article 586153

xxxxxxxxxxx of Sunday, 4 April 2021

Source: camerounweb.com

Les biyaistes sont des satanistes selon un internaute

Celui qui se fait appeler Sébastien Eloundou estime qu’on ne peut pas être chrétien et être biyaiste. Voici son point de vue.

En ce dimanche de pâques, chaque Chrétien devrait se poser des questions sur l'atmosphère spirituelle qui règne au Cameroun et élever des prières conséquentes pour l'apaisement de la colère du Très Haut.

Oui Dieu est en colère contre notre pays. Et ceux qui doutent doivent essayer de taire leur incrédulité pour observer les signes métaphysiques qui nous montrent réellement que quelque chose ne tient plus dans ce pays. Et comme illustration, posons-nous objectivement la question de savoir, où sont passés les années où la joie et la fraternité régnait dans ce pays malgré la pauvreté ? Ces années où les enfants pouvaient être envoyés chez un membre de la famille en vacances sans crainte qu’il leur arrive malheur là-bas ? Ces années où les voyages étaient l'un des loisirs préférés sans crainte de voir des hécatombes fauchant de multiples vies se produire sur nos réseaux routiers? Ces années où des enfants égarés étaient retrouvé par une tierce personne et protégés au lieu d'être décapités et et exsangués ? Ces années où le pays vibrait au rythme des victoires sportives et des réalisations intellectuelles de nos compatriotes ?

Oui tout cela a disparu pour laisser place aux deuils, à la perpétuation des crimes rituels, la dépravation des mœurs par les artistes, l'institutionnalisation de la discrimination et de la haine tribaloethnique, l'apologie de la médiocrité et le culte de l'arrogance et de la fainéantise, sous couvert de la solidarité villageoise.

Oui Dieu est en colère contre le Cameroun. Sinon veuillez m'expliquer pourquoi le Cardinal Christian Tumi peut-il être enlevé, Kadji Defosso, Fotso Victor, Ndam Njoya pour ne citer que les plus vieux, et plusieurs autres jeunes tels que Paul Éric Kingue, les multiples morts de Dschang et Eseka, le jeune professeur Tchakounte, et bien d'autres, mais que le plus mauvais des Paul ayant existé sur la terre soit toujours en vie, et avec lui Nyat Njifendi et Cavaye Yegue Djibril, Atangana Clément, Mbarga Nguele le père de la police, Kuete, Laurent Esso, Ahmadou Ali, etc.

Si Dieu n'est pas en colère comment les moins méchants peuvent ils s'avancer et laisser les démons en chair derrière eux?

La vérité est que Dieu nous punit pour avoir accepté de fermer nos yeux devant les injustices que subissent les pauvres anglophones, devant les souffrances que subissent les populations du Nord avec Boko Haram et devant la haine tribaloethnique systematisée par notre gouvernement. Oui c'est nous qui au lieu de chasser Paul le pillard, avons plutôt préféré dire Ayop! 100 ans de protection. C'est nous qui au lieu de faire bloc contre ce régime maléfique qui nous vole tout, avons préféré arrêter les manifestants pacifiques pour les livrer à la Gestapo Biyaiste. Au lieu de défendre le bien et la justice, nous avons préféré le favoritisme, l'injustice et le mal. Au lieu de choisir Jésus, nous avons préféré Barrabas. Nous avons enfermé Le juste, mais encensé le méchant.

Les mêmes qui disent chaque jour qu'un Bamileke ne sera jamais président ou encore qu'il faut massacrer la race porcine, seront les mêmes qui viendront vous souhaiter bon dimanche de pâques ! Bande d'hypocrites.

Si tu es Chrétien et un vrai, alors sache que ton devoir c'est de défendre la justice et dénoncer le mal même s'il est perpétré par ton frère du village. Autrement faut sortir de l'église et aller te prosterner devant la photo du 6 Novembre 82 et lui rendre culte car c'est lui le dieu de la misère et de la souffrance des Camerounais.
C'est lui le dieu du tribalisme et du pillage de la fortune publique.

On ne peut pas être Chrétien et Biyaiste. Ça c'est se moquer de Dieu.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter