Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 08Article 540247

General News of Tuesday, 8 September 2020

Source: cameroun24.net

Les affrontements armés se poursuivent pour le contrôle de Bamenda

Après l'assassinat d'un policier en pleine ville à Bamenda par deux hommes roulant à moto, le gouverneur de la région du Nord-Ouest, Adolphe Lele Lafrique avait interdit la circulation des motos dans la ville.

L'armée avait également entrepris de ratisser de fond en comble la ville et avait réussit à abattre le général Fonteh alias Mad dog, qui terrorisait la ville.

Dans la foulée, un tract des séparatistes éparpillé dans la ville interdisait également la circulation de tout véhicule dans la ville sous peine d'être prit pour cible.

Dans la panique et la peur, depuis ce matin, cette consigne des séparatistes est restée. La ville de Bamenda a des allures de ville morte au moment où nous mettons sous presse.

Les régions anglophones du Cameroun sont frappés par un violent conflit qui oppose l'armée régulière à des séparatistes qui réclament l'indépendance de leurs régions.

Le conflit a déjà fait plus de 12 000 morts et un million de réfugiés et déplacés internes selon des ONGs locales internationales.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter