Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 15Article 513025

Opinions of Friday, 15 May 2020

Journaliste: Modestine Carole Tchatchouang Yonzou

Les Bamiléké sont-ils les véritables 'porcs' du Cameroun ?

S’il y’a un phénomène qui semble à la mode en ce moment, c’est de voir certaines personnes à la cervelle très réduite traiter le peuple Bamileké de porc. Ce qui m’offusque encore au plus haut point ce sont ces Bamileké qui en réaction écrivent des idioties du genre : “nous sommes porcs et fiers de l’être”. Mon ami, tu as quel problème? Si quelqu’un te traite de singe, tu vas commencer à sautiller sur les branches d’arbre pour lui prouver que tu l’es en réalité ?

S’il y’a une chose que vous ne comprenez pas, c’est que ceux qui traitent les Bamileké de porcs exercent juste de manière inconsciente ce que nous appelons en psychologie et en psychanalyse “LE TRANSFERT”

En effet, le transfert désigne un processus au cours duquel des sentiments ou des désirs inconscients envers les premiers objets investis dans l'histoire d'un sujet — le plus souvent les parents —, se trouvent reportés sur une autre personne.

Pendant l’enfance, chacun construit sa personnalité à travers, entre autres, les relations qu’il entretient avec les personnes de son entourage et les rencontres avec les inconnus. La façon de se comporter envers l’autre devient alors automatique et s’enfouit dans l’inconscient au fur et à mesure des apprentissages et des rencontres. Le transfert permet donc de révéler une partie de l’inconscient dans les relations avec les autres.

Quelqu’un qui se perçoit donc comme un porc va donc inconsciemment transférer cette perception de lui-même sur les autres. Il en de même des hommes qui traitent toujours les femmes de putes, soit ils ont été enlevés par une maman qui se prostituait, soit ses sœurs le sont. Et comme notre vision du monde est construite dans notre environnement primaire, il va projeter son moi inconscient sur toutes les femmes qu’il assimilera aux femmes de sa famille. De même, un homme qui a vu sa mère et ses sœurs se décaper pensent toujours et de manière automatique que toutes les femmes africaines claires de peau se décapent.

Le transfert révèle donc au reste du monde notre moi le plus profond. Il ne viendrait donc jamais à l’esprit d’une belle personne qui a été éduqué dans un bel environnement de traiter son alter égo de porc. Notre vision du monde n’est qu’une projection de nous-mêmes. Quelqu’un qui perçoit les autres comme des porcs vous révèle donc juste inconsciemment comment il se perçoit lui-même.

Que cela soit entendu !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter