Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 16Article 513271

Politique of Saturday, 16 May 2020

Source: Cameroon Info

Lebon Datchoua recadre sévèrement Franklin Nyamsi et Christian Bomo

Le cadre du parti de Maurice Kamto a rappelé à l’ordre les deux activistes installés en France via Facebook ce vendredi. Au premier, il reproche son entêtement à faire croire que le président camerounais n’est plus de ce monde. Au second, il reproche ses dénonciations contre des membres du MRC accusés de promouvoir le tribalisme.

Des publications diffusées sur Facebook le vendredi 15 Mai 2020 laissent entrevoir le ras-le-bol de leur auteur Engelbert Lebon Datchoua vis-à-vis de ses destinataires que sont les activistes pro-Kamto Franklin Nyamsi et Christian Ntimbane Bomo. Voici ce que le cadre du MRC a écrit tour à tour : « Mr et Très Cher Franklin Nyamsi, svp, arrêtez ça ! », « Mr et Très Cher Me Ntimbane, svp, arrêtez ça », « Je le dis et, ce sera pour la dernière fois. Mr Biya a bel et bien reçu en audience Mr l'ambassadeur de France au Cameroun, et mr le représentant du secrétaire général des nations unies. Chers amis, la distraction, sera du côté de ceux qui veulent vous démontrer le contraire. »,

Le premier et le dernier post visent comme on le voit le professeur Franklin Nyamsi , un activiste d’origine camerounaise sympathisant du mouvement dit de la Résistance formée autour de la personne du leader du MRC Maurice Kamto. Il est reproché à l’universitaire installé à Rouen (France) le fait de soutenir en dépit de toutes les preuves contraires que le président camerounais est décédé et que les images d’audience qu’il accorde sont de simples montages. Au sujet de la rencontre du 13 Mai dernier entre Paul Biya et un émissaire de l’ONU l’enseignant de philosophie jurait que François Lonsény Fall « n’a pas rencontré Biya ». Nyamsi n’arrête pas de parler « de la vacance de la présidence de la république du Cameroun Tous les montages audiovisuels n’y feront rien », écrit-il.

Christian Ntimbane Bomo se voit reprocher les dénonciations de propos tribalistes qu’il décèle dans les publications des partisans de la Résistance sur Facebook. Comme en réponse au rappel à l’ordre formulé l’avocat inscrit au Barreau de Paris se montre plutôt combatif. « Je le réitère encore, toute publication à caractère tribal, d'où qu'elle vienne sera exposée et son auteur dénoncé. Aucune lutte ou la volonté de conservation de pouvoir ne peuvent justifier des joutes de nature tribale entre concurrents politiques qui peuvent mettre l'unité de notre pays en danger. Aussi devrais- je rappeler que je n'appartiens à aucun parti politique. Ce qui signifie que je n'ai aucune discipline quelconque de parti à respecter. Je soutiens juste le leader politique Maurice Kamto dans son projet d'adoption d'un système électoral transparent et consensuel qui libérera le Cameroun et pour sa vision d'un Cameroun émergent. Il faut que ça soit maintenant clair. Qu'il ne me soit donc plus demander d'avertir in box , les auteurs de propos tribalistes ou animateurs de débats et querelles tribales parce que nous serions du même bord », prévient le juriste résidant en France.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter