Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 09Article 572311

General News of Tuesday, 9 February 2021

Source: investiraucameroun.com

Le réseau de transport électrique du Cameroun s'est effondré deux fois en un mois

Le 8 février 2021, des quartiers de Yaoundé, la capitale camerounaise, ont encore été brièvement plongés dans le noir. Bien qu’elle rappelle le calvaire que vivent certaines populations de la capitale depuis fin janvier 2021, cette brève interruption de la distribution de l’énergie électrique a été le fait, soit d’incidents mineurs sur le réseau, soit de travaux programmés sur le réseau de distribution, apprend-on de bonnes sources.

Rien à voir donc avec le calvaire vécu par les populations connectées au réseau interconnecté sud (RIS, Centre, Sud, Littoral, Ouest, Sud-Ouest et Nord-Ouest), les 25 et 28 janvier 2021. En effet, au cours de ces deux jours, apprend-on de bonnes sources, le Cameroun a connu deux effondrements de son réseau électrique, à cause d’évènements survenus sur le réseau de transport, notamment sur les lignes Songloulou-Logbaba et Songloulou-Mangombe. Ces incidents ont provoqué d’importantes perturbations dans la distribution de l’électricité sur l’ensemble du RIS.

«?L’origine de ces incidents n’a toujours pas été identifiée par les équipes du gestionnaire de réseau de transport?», révèle une source autorisée, qui confie qu’à la suite de l’effondrement du réseau du 25 janvier 2021, une rencontre a été convoquée d’urgence le 27 janvier 2021, par le ministre de l’Eau et de l’Énergie, Gaston Eloundou Essomba. «?Mais, le lendemain, un nouvel incident majeur s’est produit sur les mêmes lignes?», poursuit la même source.

Ces incidents répétés révèlent le niveau de fragilité du réseau de transport de l’électricité au Cameroun, dont la maintenance est sujette à caution et pourrait causer de nombreux tords aux consommateurs d’électricité au cours des jours à venir, confesse une source interne à la Société nationale de transport de l’électricité (Sonatrel).

Pour rappel, créée en 2015, la Sonatrel, entreprise contrôlée à 100% par l’État camerounais, gère le réseau de transport de l’électricité dans le pays depuis 2018. Cette société d’État a hérité d’installations vétustes, qui font officiellement perdre au moins 6,5% de la production électrique nationale. Selon les estimations de la Banque mondiale, les besoins en financements des travaux d’amélioration du réseau de transport de l’énergie électrique au Cameroun sont estimés à environ 850 milliards de FCFA.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter