Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 23Article 619744

Actualités of Thursday, 23 September 2021

Source: www.camerounweb.com

Le plan de capture du général No Pity dévoilé

Le général No Pity Le général No Pity

• Selon Michel Biem Tong, un plan de capture de 'No Pity' a été établi

• Ce plan consisterait à l'attirer dans un piège

• Il parle de ce plan dans une publication


Dans sa publication le journaliste, chroniqueur camerounais dit avoir appris qu'un des proches collaborateurs du général ambzonien aurait reçu une forte enveloppe d'argent pour livrer ce dernier.

Voici le plan

"Dans nos précédents écrits, nous vous parlions d’une somme de 200 millions de FCFA sur le point d’être débloqués par les services secrets camerounais pour obtenir la tête de Field Marshall No Pity, patron du Marine Forces of Bambalang, un groupe armé indépendantiste dans le Cameroun anglophone, responsable de la mort de 15 soldats camerounais la semaine dernière suite à une attaque à l’engin explosif improvisé (EEI). D’après des sources dignes de foi, les 200 millions de FCFA ont été transférés par virement bancaire (nos sources parlent de la banque UBA) à un certain Boy K, un des camarades d’arme de No Pity. Le virement a été effectué par des responsables de la Direction Générale de la Recherche Extérieure (DGRE), les services secrets camerounais", écrit Michel Biem Tong.

"Selon nos informateurs, General No Pity sera contacté par un individu qui se présentera comme s’appelant Kim Alex. En fait, il s’agit d’un soldat camerounais nommé Onana Fabrice. Ce dernier au téléphone va dire à No Pity qu’il en a marre de la guerre dans le Cameroun anglophone et qu’il aimerait joindre les Marines Forces of Bambalang. C’est ainsi que le fameux Boy K et un certain Clovis Cornillac vont convaincre No Pity d’aller rencontrer la supposée nouvelle recrue et hop, bonjour la capture de No Pity", renchérit-il.

La rédaction de CamerounWeb a appris pour sa part que la traque de ce général ambazonien a fait l'objet du déploiement d'un important matériel militaire dans la zone anglophone. des blindé et des chars de guerre ont été sortis par l'armée.

Il y a quelques jours, de nouvelles troupes du BIR ont également été mobilisés dans la zone.

Rejoignez notre newsletter!