Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 09Article 540436

General News of Wednesday, 9 September 2020

Source: Pasteur Wafo

Le pasteur Raoul Wafo dément les accusations d’escroquerie (droit de réponse)

Objet : Demande de publication d’un droit de réponse

Monsieur le Directeur de Publication,
Je fais suite à un article publié sur votre site d’information en ligne le 30 Août 2020, mettant en cause le Révérend Raoul WAFO et vous adresse le présent droit de réponse, en raison du caractère diffamatoire et injurieux de votre article.

En effet, non seulement votre article contient des allégations ou imputations de faits inexacts qui portent atteinte à l’honneur et à la considération du Révérend Raoul WAFO, mais également des expressions outrageantes.
D’abord, le titre de votre article « Banditisme : le pasteur Raoul Wafo trainé devant la justice pour escroquerie (1 milliard) » contient des expressions outrageantes qui laisseraient à faire croire que le Révérend Raoul WAFO, un serviteur de Dieu intègre et de renommée internationale serait un « bandit » et un « escroc ».


Ensuite, le contenu de votre article reproduit des affirmations attribuées au sieur Paterne KOUASSI, et qui ne sont en réalité que des accusations fallacieuses et calomnieuses. En effet, les allégations que vous prétendez reproduire ne sont soutenues par aucune référence documentaire, pour attester de leur crédibilité.
Manifestement, vous avez accepté de publier des allégations accusatoires aussi graves, sans avoir vérifié leur véracité ; Et cela traduit à suffisance votre connivence avec le sieur Paterne KOUASSI et votre intention de nuire au Révérend Raoul WAFO.


Enfin, votre article est partial et déséquilibré, puisque vous n’avez pas offert la possibilité au Révérend Raoul WAFO de donner sa version des faits, avant votre publication.

Par ailleurs, je tiens à toutes fins utiles, à vous préciser que le sieur KOUASSI qui a saisi les juridictions, d’une part pour abus de confiance portant sur la somme de 650 millions, et non pour escroquerie de la somme d’un (01) milliard comme mentionné dans votre article ; Et d’autre part pour faux et usage de faux, a été successivement débouté par le juge d’instruction du Tribunal de première instance, par la Chambre d’instruction de la Cour d’Appel et par la Chambre correctionnelle du Tribunal de première instance d’Abidjan.
En vous souhaitant bonne réception des présentes et dans l’attente de la publication de ce droit de réponse ;
Je vous prie de recevoir, Monsieur le Directeur de publication, l’expression de mes sentiments distingués.

Pour le Révérend Raoul WAFO
Son conseil

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter