Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 06 05Article 600490

Opinions of Saturday, 5 June 2021

Auteur: Framboise Doumbé Ding

Le père de la nation et père du clanisme: Ahidjo et Biya vus par Framboise Doumbé Ding

Ahmadou Ahidjo et Paul Biya Ahmadou Ahidjo et Paul Biya

•Pour Framboise Doumbé Ding, Ahmadou Ahidjo est le bâtisseur de l'Etat Cameroun.

•Le cadre du MRC décrit dans la tribune ci-dessous Paul Biya comme l'ennemi de la nation et du vivre ensemble.

•Cette Camerounaise de la diaspora décrit un Cameroun à terre et l'ombre de lui-même depuis que Biya est au pouvoir.


Dans une tribune publiée ce samedi, Framboise Doumbé Ding compare l'actuel président du Cameroun, Paul Biya à son prédécesseur Ahmadou Ahidjo. Pour Cette cadre du MRC de la diaspora, l'un est le père de la nation, le bâtisseur du pays, alors que l'autre est l'artisan de la destruction de l'Etat Cameroun, du bradage de ses richesses et le père du clanisme.

L'un a bâti une nation et une économie solides à travers la création de dizaines d'entreprises et le renforcement du sentiment national. Nos parents disent de lui qu'il était un travailleur rigoureux et un grand bâtisseur.
Voici la tribune.

-----
'On nous apprend qu'il visitait régulièrement toutes les provinces du pays et ne tolérait pas les détournements de fonds publics. Au moment de quitter le pouvoir, il avait réussi a hisser le Cameroun au rang de pays à revenus intermédiaires . C'est à dire que le Cameroun était aux portes des pays développés.

L'autre à construit l'autochtonie et l'allogénie après avoir ruiné les entreprises qui portaient l'économie. Le sentiment tribal a pris le dessus sur le sentiment national sans que cela ne l'émeuve. Il se comporte comme un véritable chef tribal comme le témoignent ses nominations qui en disent long.

Sous son règne, on parle plus des ethnies que du développement. La gouvernance est des plus médiocres. Il est absent, passif et manque d'audace et d'imagination dans sa vision politique.

Son manque de rigueur et sa paresse légendaire ont laissé beaucoup de place à la perversion des valeurs. Ses ministres corrompus jusqu'à la moelle volent tout. Ils volent le riz Orca et volent jusqu'à l'argent destiné à protéger le peuple Camerounais contre la pandémie du covid.

Il y a un laissé aller quasi permanent qui laisse croire que le Cameroun n'est plus gouverné depuis des lustres. C'est dans cet environnement que le Cameroun à remporté deux fois le trophée de pays le plus corrompu du monde. Son système de gouvernance est aussi sans doute le plus tribalisé au monde. Un système médiocre qui ne pouvait accoucher que d'un bilan chaotique.

On peut durer 40 ou 50 ans au pouvoir avec les fraudes électorales et la violence. Seulement, n'est pas grand bâtisseur et père de la nation qui veut. Mais qui peut'.

Rejoignez notre newsletter!