Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 31Article 611221

Actualités of Saturday, 31 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Le père Lado est un tribaliste de haut vol, c'est quelque chose qui est malsain - Prof Abbé

Prof Claude Abbé Prof Claude Abbé

• Le prof Claude Abbé répond à un sortie du Père Lado il y a quelques jours.

• Dans sa sortie, le Père catholique demandait à l'UCAC de sanctionner le prof Abbé pour 'propos' tribalistes.

• Dans sa réponse au prêtre, l'enseignant le traite à son tour de tribaliste de haut vol.



Comme du berger à la bergère, le prof Claude Abbé vient de répondre au Père Ludovic Lado. Pour l'enseignant, le tribaliste, ce n'est pas lui. C'est plutôt le Père jésuite.

'Le père Ludovic Lado est un tribaliste de haut vol, il travaille à la victimisation d'une communauté qui en réalité ne l'a jamais mandaté. C'est un tribaliste hypocrite et c'est quelque chose qui est malsain', a déclaré le prof Abbe, hier sur les ondes de ABK Radio.

La lettre du père Lado

Dans une lettre qui était parvenue à la rédaction de CamerounWeb, le père Ludovic Lado demande aux responsables de l’université catholique d’Afrique centrale (UCAC) de licencier le prof Claude Abbé pour ses propos tribalistes.

Dans sa lettre, le père Jésuite reproche à l'enseignant d'avoir tenu des propos 'scandaleux' qui visaient à 'stigmatiser' une des multiples communautés du Cameroun.

Pour l'homme de Dieu, les propos de l'enseignant sont du genre scandaleux pour sa trempe et ne reflètent pas les valeurs de l'université catholique.

'Pour peu que l’université catholique d’Afrique centrale soit encore catholique et, par conséquent, encore attachée aux valeurs de fraternité et du respect de la richesse de la diversité humaine, j’estime que le prof. Claude Abe ne mérite plus d’y enseigner sauf s’il s’amende. Pourquoi ?
Le dimanche 18 juillet 202, sur la chaîne de télévision Cam 10, au cours d’une émission intitulée Grand Débat, il a tenu des propos scandaleux qui visaient à stigmatiser une des multiples communautés du Cameroun. Ce type de dérapage verbal, largement relayé sur les médias sociaux, est indigne d’un enseignant permanent d’une université catholique qui est censée promouvoir une éthique de la fraternité humaine. Je me souviens qu’il n’y a pas longtemps, vous annuliez l’intervention d’une certaine Nathalie Koah à l’UCAC, je suppose, au nom des valeurs de votre institution. Le prof. Abé, il me semble, a franchi, lui aussi, les limites du permis sur le plan éthique.', écrit le père Ludovic Lado dans sa lettre.

Dans sa lettre qui a également été publiée sur sa page Facebook, père Lado a également demandé que le prof Abé retire ses propos.

'Je vous prie donc d’exiger du prof. Abé de retirer ses propos scandaleux pour mériter de continuer à enseigner dans une université catholique. Il n’y a pas longtemps le Pape François publiait une belle lettre encyclique sur la Fraternité humaine et l’amitié sociale. Il s’agit de Fratelli Tutti. C’est le rôle d’une université catholique d’en être l’incarnation', ajoute père Lado.

Rejoignez notre newsletter!