Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 16Article 589993

General News of Friday, 16 April 2021

Source: Cameroon Info

Le ministre de la Décentralisation annonce les premiers salaires des conseillers régionaux

Ils sont invités à percevoir leurs salaires des mois de janvier et février 2021.

Près de trois mois après leur prise effective de fonction, les conseillers régionaux passent déjà à la caisse. Dans un communiqué publié le 13 avril dernier par le ministre de la Décentralisation et du Développement Local (MINDDEVEL), Georges Elanga Obam informe ces derniers que «le gouvernement vient de procéder au virement de leur rémunération mensuelle. Ces paiements se poursuivront désormais tous les mois pour les élus qui ont perçu à l’occasion les salaires des mois de janvier et février 2021», précise le ministre.

Le paiement des salaires du mois de mars pour lequel de nouveaux dossiers ont été pris en compte, poursuit-il, se fera dans les prochains jours. La rémunération ainsi servie couvre le traitement mensuel de base à l’exclusion de toutes les indemnités prévues par le décret du 2 septembre 2020 qui seront prises en charge par les budgets de chaque région sur la base des délibérations prises en application de la loi du 24 décembre 2019 portant Code général des Collectivités territoriales décentralisées.

Le MINDDEVEL invite par ailleurs les membres retardataires à déposer rapidement leurs dossiers pour prise en charge. Il indique à ce sujet que les candidats au salaire exerçant avant leur élection une fonction rémunérée ou celle de chef traditionnel, devraient apporter en sus des autres pièces requises, la preuve de la suspension de leur lien contractuel ou du salaire y relatif. Rappelons que le Cameroun compte 900 conseillers régionaux dont 90 pour chacune de ses dix régions.

Cette annonce de Georges Elanga Obam est mal perçue par une partie de l’opinion qui estime que les conseillers régionaux ne méritaient pas de salaire pour un travail qui n’ont pas encore accompli. D’autres encore comme les conseillers municipaux s’interrogent sur la provenance de ces fonds tant il est vrai que ces derniers accusent plusieurs mois d’arrières de salaire. Pourtant, dénoncent-ils, l’Etat a toujours invoqué les tensions de trésorerie pour justifier l’irrégularité de leur salaire.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter