Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 03Article 571018

General News of Wednesday, 3 February 2021

Source: stopblablacam.com

Le ministère des Finances veut réduire les erreurs de calcul et les doubles paiements

Le Directeur général du budget (DGB) du ministère des Finances, Cyrill Alo’o Edou, a validé, le 28 janvier à Yaoundé, l’application de production automatique des états des sommes dues (ESD-Soft) aux agents publics.

Cette nouvelle application, a expliqué le DGB, va résoudre le problème de la non-maîtrise des délais de production desdits états causée par la multiplicité des acteurs ainsi que des lourdeurs et lenteurs administratives. Aussi, ESD-Soft a l’ambition de réduire les erreurs de calcul (de bonne ou de mauvaise foi) d’une part et les doubles paiements d’autre part qui affectent la qualité de la dépense. Par ailleurs, la nouvelle application va permettre de retracer les retenues qui mettent en mal la sincérité budgétaire et cause un manque à gagner pour le système de retraite et l’administration fiscale.

Enfin, ESD-Soft va gérer les archives des états des sommes dues aux fonctionnaires. Car, lors du calcul des ESD, il est très souvent demandé aux agents publics de justifier, par des copies physiques, des sommes déjà perçues, faute de quoi, ce montant serait déduit sur l’ESD en cours d’élaboration. Désormais, l’administration qui a produit l’état ne devrait pas avoir besoin de l’usager pour retrouver des copies.

Etant donné que l’application remplit toutes les fonctions suscitées conformément au cahier des charges, le DGB a souhaité qu’aucun ESD ne soit plus calculé manuellement. De manière explicite, il instruit l’équipe technique de finaliser le module de calcul des ESD servis aux retraités. Ce qui fera moins de tracasseries pour les usagers et l’administration.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter