Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 14Article 608134

Actualités of Wednesday, 14 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Le journaliste Adorlac Lamissa accuse Issa Tchiroma de cautionner la violence contre les femmes

Une caution donnée à ce député accusé d’être extrêmement violent Une caution donnée à ce député accusé d’être extrêmement violent

Le député Salmana du Fsnc a giflé une femme dimanche dernier. .

Jusqu’à présent le président national de cette formation politique n’a pas encore condamné cet acte. .

Une caution donnée à ce député accusé d’être extrêmement violent.

Le journaliste Adorlac Lamissa ne cache pas sa colère. Il accuse Issa Tchiroma le président national du Fsnc de cautionner la violence contre les femmes. « Monsieur le président national du Fsnc dimanche dernier une jeune dame a été giflé par le député Salmana Amadou Ali cadre de votre parti. Une violence contre une jeune dame. Acte que vous n'avez toujours pas condamné », informe le journaliste originaire de la zone septentrionale. « Devrons-nous considérer que vous approuvez au sein du Fsnc les violences contre la gente féminine et contre les enfants ? Les élus du Fsnc sont-ils des agents de la violence », se demande celui qui ne manque pas de donner son point de vue quand il faut. Selon le journaliste, Salmana est une honte pour l'Assemblée Nationale du Cameroun.

Les faits.

l'honorable Salmana Ali, député a l'Assemblée nationale et militant du Fsnc a conduit une forte délégation des militants Fsnc Maroua a garoua pour féliciter le tout nouveau Tchiroma de Garoua intronisé la veille, Issa Tchiroma Bakary Président National du Fsnc. Le député ayant terminé sa mission a voulu prester avec le matériel d'un Griot le nomme Souaibou Pomla qui était invité a animé la cérémonie. Selon les témoins, après échanges avec le griot, l'honorable Salmana a alors jeté une chaise sur le matériel du griot qui a constaté un baffle cassé, le griot à son tour est allé casser trois véhicules de la délégation venue de Maroua. S'en est suivi alors une bagarre et des injures. Le griot copieusement tabassé par les hommes de mains du député. Sa nièce qui a suivi la scène a voulu l’interpeller, c’est alors qu’elle a pris une gifle sur la joue.

Rejoignez notre newsletter!