Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 26Article 615721

Actualités of Thursday, 26 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Le journal EcoMatin déterminé à publier l’enquête sur le blanchiment d’argent d’un homme d’affaires indien au Cameroun

Ses journalistes et son directeur de publication sont menacés. Ses journalistes et son directeur de publication sont menacés.

Le journal EcoMatin a publié une première enquête sur la maltraitance des employés indiens

Ses journalistes et son directeur de publication sont menacés

Le journal doit publier une deuxième partie de l’enquête

C’est un directeur de publication déterminé à faire son travail que Camerounweb.com a rencontré. Malgré les menaces dont il est victimes de ma part de Avinash Hingorani, un homme d’affaires indiens controversé, le journal promet de livrer la deuxième partie de son enquête dans les prochains jours. Celle-ci porte sur le blanchiement d’argent de ce ressortissant indien. « Je comprends parfaitement que Avinash Hingorani ait maille à partir avec la presse sachant sûrement comment il s'est enrichi au Cameroun. Mais Imaginez une seule seconde que EcoMatin arrête son travail de presse parce qu’un milliardaire indien bien introduit au Cameroun et qui vraisemblablement a profité des failles de notre système pour s'enrichir nous met la pression. Imaginez une seule seconde que nous, on arrête cette enquête.

Qu'on recule devant lui. Ce n'est pas possible. Nous avons un ensemble de documents qui sont parvenus à notre rédaction et qui laisse à penser que ce type est à la tête d'une organisation mafieuse de blanchiment d'argent. Nous lui avons envoyé une autre demande d'information pour avoir son point de vue. Pour lui donner la possibilité de nous démontrer que nos sources ont tort. Qu'ils nous ont donné des faux documents et que lui il a les bons documents. Jusqu'ici Avinash Ingorani a été incapable de travailler avec nous dans ce sens. Il est tellement sur de maîtriser le Cameroun, tellement sur de la force de son réseau qu'il a fait le choix de la menace. De l'intimidation » , explique Emile Fideck, le directeur de publication du journal Eco Matin.

Résister à ce milliardaire

Même si le milliardaire indien a réussi à corrompre les services de la gendarmerie et de la justice en imposant que le directeur de publication soit mis aux arrêts et qu’il ne soit liberé qu’après payement d’une caution, le responsable du journal économique. Entend opposer aux milliards de cet homme, la flamme de la resistance. « Depuis bientôt trois ans je m'efforce de faire de ce journal un média essentiel de renforcement de notre système médiatique et démocratique dans les règles déontologiques. Comme la plupart de nos aînés avant moi, je suis fier de porter devant ce milliardaire la flamme de la résistance de la liberté de la presse au Cameroun. Je ne pourrais jamais accepter de porter la responsabilité de voir la liberté de la presse chèrement acquise reculer même d’un centimètre devant la porte d’EcoMatin. Oui nous publierons la 2eme partie de cette enquête au nom de la liberté de la presse ».

Rejoignez notre newsletter!