Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 16Article 573820

General News of Tuesday, 16 February 2021

Source: www.camerounweb.com

Le jeune homme torturé par les militaires à Ndu toujours dans un état critique

L’état de santé de Jean Fai Fungong reste critique cinq jours après avoir été torturé par huit agents des forces de défense et de sécurité à Ndu, dans la division Donga Mantung dans la région du Nord-ouest du Cameroun.

S'adressant à notre consœur Mimi Mefo ce mardi 16 février 2021, le Directeur de l'hôpital du district de Nkambe a attesté que la victime reçoit des soins médicaux dans son institution.

Le Dr Moyeh Justice s’est gardé de donner plus de détails sur l'état de santé de ce dernier tout en promettant de le faire un peu plus tard.

Une source à l'hôpital du district de Nkambe a laissé entendre que, sur instruction de l'administration, personne n'a été autorisé à voir Jean Fai dans sa chambre à l'hôpital.
«… Je me demande quel type de traitement Jean Fai reçoit dans un tel hôpital qui n'a pas eu d'électricité depuis plus d'un mois aujourd'hui». S’est interrogée la même source qui a préféré gardé l’anonymat.

Compte tenu de la gravité des blessures infligées à Jean Fai Fungong par, il mérite d'être évacué vers un hôpital ultramoderne de Bamenda.

Il faut souligner qu’il a été transporté à Nkambe dans un état de santé déplorable.

Une source familiale a déclaré que Jean Fai souffrait auparavant d'une déficience visuelle.

Le ministère de la Défense du Cameroun a déclaré que deux soldats, deux gendarmes et quatre policiers qui avaient procédé à ces actes de torture avec une machette en lui versant de l’eau sur lui ont été arrêtés.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter