Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 09Article 526273

General News of Thursday, 9 July 2020

Source: cameroon-info.net

'Le groupe de médias que détient Amougou Belinga doit être l’objet d’une surveillance'


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

L’universitaire se demande si les dénonciations que l’homme d’affaires est soupçonné d’avoir orchestrées contre Martin Mbarga Nguélé sur Vision 4 le 5 Juillet 2020, ne sont pas le début des représailles médiatiques annoncées contre ses détracteurs.
Le 7 Juillet 2020 sur Abk Radio, le professeur Claude Abé a commenté certains des derniers actes publics du promoteur de médias Jean-Pierre Amougou Belinga.

Claude Abé est scandalisé par les propos d' Amougou Belinga annonçant une vengeance contre ses détracteurs à travers les médias qu’il possède. «Le groupe de médias que détient monsieur Amougou doit être l’objet d’une surveillance tout à fait singulière. Parce qu’a partir du moment où il est en mesure de le dire comme cela et que dimanche dernier on a assisté à une situation inextricable et du jamais vu dans le cadre et le contexte médiatique du Cameroun dans une émission de prime time qu’on ait des gens qui prennent la parole de cette manière-là et qui se mettent à lyncher médiatiquement une personnalité de la République. Peut-être a-t-il commencé à mettre en application son application à ce titre-là», soupçonne-t-il, ajoutant que son avis vaut pour tous les médias.

«Monsieur Amougou Belinga dit tout haut ce qui se déroule dans beaucoup de médias. Sûrement lui avec moins de doigté que ce que les autres font», illustre l’universitaire. Qui regrette au passage l’inaction du Conseil National de la Communication et du Ministère de la Justice face aux dérives ainsi décrites.

Claude Abé croit voir dans les écarts de conduite d’Amougou Belinga les premières escarmouches d’une bataille pour la conquête du pouvoir après Paul Biya. «J’ai une impression qu’on est entrés dans la nuit des longs couteaux. Cette nuit des longs couteaux-là va nous faire encore voir davantage. Elle ne fait que commencer», annonce-t-il.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter