Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 24Article 551272

General News of Saturday, 24 October 2020

Source: afrique54.net

Le groupe Bolloré assigné en justice en France pour corruption au Cameroun

Philémon Alfred Mendo, ex employé du groupe Bolloré a saisi le procureur de la République Financier parquet National Financier Parvis du Tribunal de Paris. Le plaignant camerounais dénonce les pratiques illicites du Groupe Bolloré pour l’adjudication du Port Autonome de Kribi.

Quand on parle du Groupe Bolloré au Cameroun, l’on voit automatiquement un grand fournisseur d’emplois. Dans l’imagerie populaire, c’est un opérateur économique qui renforce et consolide le tissu économique du pays. A la moindre tentative d’évocation des pertes qu’il fait subir à l’Etat du Cameroun, ses laquais pourraient vous passer à la guillotine. Car, pour eux, le Groupe Bolloré a enlevé et continue d’enlever plusieurs de l’oisiveté et du chômage.

Cette idée est partagée même par certains pontes du pouvoir friands d’argent et prêts à balayer d’un revers de la main, les intérêts supérieurs de la Nation pour se faire plein les poches. Servant les intérêts de la coterie, ces derniers ne conçoivent aucune idée de faire partir Bolloré du Cameroun.
Bolloré bientôt devant la Barre ?

Tout porte à croire que le groupe Bolloré n’échappera pas la justice Française. En effet, en date du 07 septembre 2020, un ex- employé camerounais a saisi le Procureur de la République Financier Parquet National Financier Parvis du Tribunal de Paris.

L’acte d’accusation de Sieur Mendo Philémon Alfred est libellé ainsi qu’il suit : « Dénonciation des pratiques illicites du Groupe Bolloré pour l’adjudication du Port de Kribi au Cameroun ».

Sieur Mendo Philémon Alfred laisse entendre qu’il a travaillé pendant 11ans et demi où il a occupé diverses fonctions dans différentes filiales au Cameroun ( Camrail, Bolloré Africa Logistics, Société d’exploitation des parcs à bois, Kribi conteneurs terminal ).
A monsieur le Procureur, il déclare : « je viens par la présente, vous exposer les actes de corruption qui ont émaillé le processus d’attribution de la concession de terminal à conteneurs du Port de Kribi(Cameroun) au groupement Sino-français Bolloré – CMA-CGM-CHEC ».

Saisine de l’administration Camerounaise

Saisi par ces dénonciations, le ministre des Finances Louis Paul Motazé va s’adresser au Directeur Général de Bolloré Africa Logistics basé à DOUALA. Dans cette correspondance en date du 16 juin, le patron camerounais des finances écrit ce qui suit : « Monsieur le Directeur Général, Honneur vous transmettre pour prise en compte, le communiqué portant annulant de l’appel Public International à Manifestation d’Intérêt N°001/ 14/APMI/CIPK/ COPIL du 03 février 2014 pour un contrat de partenariat pour l’exploitation et la maintenance du Terminal à conteneurs au Port en eau profonde de Kribi… ».

En date du 16 juin 2014, un communiqué portant annulation de l’appel public International à Manifestation d’Intérêt N°001/ 14/APMI/CIPK/COPIL du 03 février 2014 portant un contrat de partenariat pour l’exploitation et la maintenance du Terminal à conteneurs au port en eau profonde de kribi. Louis Paul Motaze écrit « le président du comité de pilotage du Complexe Industrialo Portuaire de Kribi informe les candidats ayant manifesté leur intérêt pour l’exploitation, la gestion et la maintenance du terminal à conteneurs au Port en Eau Profonde de Kribi que ledit Appel Public est annulé… »
Puisqu’il s’agit d’un cas de litis pendant, l’on connaîtra un peu plus sur ces actes de corruption dénoncés par notre compatriote.

Bolloré : Un mauvais partenaire

L’on avait déjà commencé à dénoncer l’enrichissement illicite du Groupe Bolloré au Port Autonome de Douala. Le Cameroun avait des pieds du l’eau et mourait de soif. On dirait un lézard dans un sac d’ignames et qui mourait de faim. Les sommes magasinées par le groupe Bolloré au Port Autonome de Douala ont failli suffoquer les camerounais.

Un économiste camerounais fait cette révélation fracassante : « Une fois Bolloré viré du Port Autonome de Douala, les recettes douanières sont en nette augmentation. Et Ça, on le doit à la dextérité managériale du Directeur Général Cyrus Ngo’o. Pour cette année, le Port Autonome de Douala compte encaisser la bagatelle somme de 97,96 milliards FCFA avec la reprise de la gestion du terminal à conteneurs de Douala. Au moins le Cameroun pourra percevoir les retombées de ses infrastructures portuaires.”

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter