Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 17Article 573958

General News of Wednesday, 17 February 2021

Source: Cameroon Info

Le gouvernement veut construire une route reliant le Cameroun au Gabon

Un contrat commercial a été signé à cet effet entre le Cameroun et l’entreprise italienne SEAS.
Si les choses se déroulent comme elles sont prévues, dans 24 mois, le Cameroun va se doter d’une infrastructure routière neuve et moderne reliant le pays à la frontière gabonaise. Le 15 février dernier, Emmanuel Nganou Djoumessi, le ministre des Travaux Publics, a signé un contrat commercial avec l’entreprise italienne SEAS pour la construction de la route Olounou-Oveng (70km), première phase d’un projet routier long de 105 km, devant relier le Cameroun au Gabon.

D’après nos confrères du magazine Investir au Cameroun, «ce contrat va permettre de mettre à contribution l’entreprise italienne Seas dans la phase I du projet de construction de la route Olounou-Oveng-frontière Gabon (105 km au total), pour un coût prévisionnel des travaux d’un montant de 67 milliards de FCFA. Dans cette perspective, l’étape suivante est la signature du marché public proprement dit entre l’État du Cameroun et Seas», explique-t-on au ministère des Travaux Publics.

En clair, il s’agira d’une route de 1 x 2 voies de 3,5 m, d’une vitesse de référence de 60 km/heure. En outre, il est également prévu dans le cadre de ce projet, la construction de 59 ouvrages de drainage transversal,?de 13 ponts de longueurs diverses pour un linéaire total de 260 m. On peut également citer l’aménagement des carrefours, la réalisation des signalisations horizontales et verticales des équipements de sécurité. Durée totale des travaux: 24 mois.

«Le financement, objet de ce contrat commercial prend également en compte: les contrôles techniques et géotechniques, la construction d’un poste de péage automatique, d’un poste de pesage, d’un poste de comptage», indique pour conclure le magazine Investir au Cameroun. Et d’ajouter que «c’est au cours du forum des affaires tenu en marge de la visite d’État du président Paul Biya en Italie, effectuée du 20 au 22 mars 2017, que l’Italie a manifesté son intérêt pour le financement des travaux de construction de la route Olounou-Oveng-Frontière Gabon. Un protocole d’accord avait alors été signé en précisant que les entreprises italiennes Seas, Italfer et le groupe Leonardo se chargeront de réaliser les travaux. Finalement c’est uniquement Seas qui devrait s’y atteler».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter