Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 04Article 595339

General News of Tuesday, 4 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Le fer de Mbalam, l’éléphant blanc du secteur minier

40 millions de tonnes pour la première phase d'exploitation 40 millions de tonnes pour la première phase d'exploitation

Annoncé en grande pompe et avec beaucoup d’espoir pour l’économie camerounaise, le projet d’exploitation du fer de Mbalam tarde à sortir des tiroirs plusieurs années après.

C'est l'un des « projets structurants » sur lequel le Cameroun compte pour atteindre son objectif d’émergence en 2035. En plus de l'exploitation de fer, il comporte également la construction d'un chemin de fer long de 500 kilomètres devant relier le site de production au port en eaux profondes de Kribi. Des investissements colossaux sont annoncés, soit environ4 500milliardsde FCFA. Il s'agit du projet d’exploitation du gisement de fer de Mbalam, écartelé entre le Cameroun et le Congo,dans la région de l'Est. Son potentiel est de 40 millions de tonnes pour la première phase, d'une durée de 12 années. Sauf que, depuis le 29 novembre 2012, date de signature d'une convention d'exploitation minière entre l’État camerounais et la firme australienne Sundance Ressources à travers sa filiale locale CamIron, l’on va de report en report. Ce qui retarde l’exploitation de ce gisement immense. Le dernier grand rebondissement en date remonte en novembre dernier, lorsque Sundance Ressources décide de rompre le contrat qui la liait à la société chinoise, AusSino. Les deux parties avaient convenu de finaliser leur accord le 30 novembre 2020.

Il était prévu la cession de parts majoritaires de 58,250 millions de dollars, soit environ 34 milliards de FCFA. Ce qui ne sera plus le cas, le géant australien faisant désormais cavalier seul. Mais, la junior minière fait face, depuis le début de cette année, à un revirement de l'État du Cameroun, qui semble avoir pris l'option de se tourner vers la Chine pour mettre en valeur cette ressource. Ce qui indique que l'on pourrait attendre encore des années avant de voir les premières réalisations de ce projet.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter