Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 09 19Article 472209

General News of Thursday, 19 September 2019

Source: hurinews.com

Le femme enterrée vivante à Guzang serait en vie

D'après des sources locales et concordantes à Guzang (Nord-ouest), la jeune fille qui apparaît dans une vidéo virale en train d'être enterrée vivante est en vie. Nos informateurs disent l'avoir vu ce mardi 17/09/2019. Nos investigations sur cette jeune fille révèlent qu'elle se prénomme Gloria Akwen Ndawi et qu'elle est née le 21 juin 1991 (28 ans). Originaire d'Oku dans le Nord-ouest anglophone, la jeune fille vit dans un village appelé Jiyane. Elle est la fille d'une dame très célèbre au village Ghomgam au nom de Moh Longue.

Gloria est réputée au village pour être une fille aux moeurs légères et à la moralité douteuse qui papillonne d'un homme à un autre. De sources locales, elle travaille avec les Anti Amba Squad (AAS), un groupe de jeunes montés de toute pièce par l'actuel ministre de l'administration territoriale Paul Atanga Nji, en collaboration avec son homme de main Roland Mua et Nkonda Titus alias MKPD, un soldat de la Marine Anglaise, la UK Navy. Sous la coordination de Lele lLafrique, gouverneur du Nord-Ouest, les AAS commettent des atrocités sur des civils, filment et envoient à MKPD et à plusieurs autres activistes proches du régime pour publication.Objectif: faire passer les Restorations Forces, combattants séparatistes pour un groupuscule terroriste aux yeux de l'opinion internationale.

ATANGA NJI SE SENT-IL COUPABLE ?

C'est dans cette optique que la jeune Gloria, réputée pour ses mœurs sulfureuses, s'est prêtée au jeu manipulateur de ses camarades de groupe. Après s'être présentée auprès d'eux il y a quelques jours comme une ex-combattantes, elle s'est faite enterrée vivante sans doute par ses "camarades" "ex-combattants". Il est tout de même curieux qu'une jeune fille qui se fait enterrer vivante s'exécute calmement comme si de rien n'était, ne lance aucun cri, ne supplie pas ses bourreaux.

Tout dans cette image virable montre qu'il s'agit d'un montage orchestré par les AAS. Est-ce ce qui explique ce communiqué d'Atanga Nji qui circule en ce moment sur les réseaux sociaux ? Ce qui est sûr c'est qu'à travers lui, l'actuel ministre de l'Administration territoriale et élite du nord-ouest anglophone veut donner l'impression qu'il n'y est pour rien après avoir été accusé d'être derrière cette mise en scène. Qui peut imaginer comme l'instruit Atanga Nji que le gouverneur Lele l'Afrique puisse faire arrêter les membres des forces independantistes anglophones et les faire traduire devant la justice suite à cet acte odieux ? Lorsque Atanga Nji parle de groupes de vigilance, ne fait-il pas allusion à ce groupe de voyous à sa solde ? Heureusement que des personnes averties ne se sont pas faites avoir fois-ci.