Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 02Article 502927

General News of Thursday, 2 April 2020

Source: camerounweb.com

Le dernier dinosaure de l’Afrique de l’Ouest abandonne Paul Biya

Ils étaient les deux présidents africains qui avaient refusé de s’adresser à leurs peuples depuis le début de la crise sanitaire provoqué par la pandémie du Covid-19. Faure Gnassingbé vient d’abandonner le patriarche Paul Biya en s’adressant aux Togolais ce 1er avril 2020.


Après les multiples appels des Togolais, le président de la République Faure Gnassingbé ( à la tête du Togo depuis 2005) vient de se prononcer sur le Covid-19 au Togo. Le président togolais a pris de mesures fortes aussi bien sur le plan social qu’économique.


Il a annoncé la gratuité de l’électricité et de l’eau, des allègements fiscaux pour les entrepreneurs et la création d’un fonds de solidarité de 400 milliards de francs CFA.


Au Cameroun Paul Biya reste muet. Le ministre de la santé Manaouda Malachie ainsi que le premier ministre Dion Ngute attribuent de mesures similaires au président silencieux. A Yaoundé, la situation inquiète.


Des Camerounais ordinaires ainsi que des personnalités bien introduites dans le sérail commencent par croire au décès du chef de l’Etat. En effet depuis plusieurs jours, un certain média relaie les propos des activistes selon lesquels le Paul Biya serait gravement malade et évacué d’urgence en Suisse. D’autres annoncent sa mort dans ce pays qu’il affectionne tant.


Une chose est certaine, Paul Biya se fait rare et les Camerounais veulent le voir. Les récents remaniements effectués au sein de sa garde rapprochée ainsi que les rumeurs de plus en persistantes d’une montée en puissance de Franck Biya son fils ainé, ne sont pas de nature à rassurer les Camerounais.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter