Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 24Article 592606

General News of Saturday, 24 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Le délégué régional du mincomerce du Littoral exige des fellations aux commerçantes pour annuler leur impôt

Selon l’activiste Patrice Nouma qui a révélé l’information, le nommé Omgba Belinga Simon, patron régional du ministère du Commerce dans le Littoral, exige des fellations et des séances sexuelles aux usagers femmes et autres commerçantes moyennant des réductions où le non payement de leurs impôts. Lire la sortie de Patrice Nouma.

C'est une histoire assez étonnante qui se passe en ce moment à Douala où tout un délégué régional a décidé de satisfaire sa libido sur des usagers femmes en leur promettant de ne pas payer leurs quittances ou de les réduire au quart si et seulement si ces dernières acceptent de s'adonner à une partie de sexe dans son bureau ou dans un hôtel de la place.

OMGBA BELINGA SIMON puisqu'il s'agit de lui, de son petit nom " OMGBA CALEÇON " a mis sur pied une technique toute simple qui consiste à harceler les nombreuses commerçantes, femmes d'affaires et autres usagers femmes qui exercent dans la ville de Douala afin de les forcer à avoir des relations sexuelles avec ces dernières.

Ce dernier a entrepris de recruter un groupuscule de jeunes cadres qui travaillent avec lui et qui de temps en temps sillonnent les marchés pour demander à certains usagers femmes de venir directement rencontrer leur patron au bureau afin de négocier directement les conditions d'une nouvelle taxation de leurs marchandises.

Ce groupe de jeunes sans matricules à la fonction publique sont utilisés pour les besoins de la cause car directement payés par le délégué régional du Mincommerce du Littoral dont ils savent qu'il affectionne la chair féminine.

Parmi les modus operandi mis sur pied par ce nymphomane, il lui arrive de remettre des badges avec cachet de l'État pour le compte du Mincommerce à des groupuscules de voyous dont le rôle est de sillonner les marchés et de trouver des motifs faciles tels : le non-affichage des prix, facturier non conforme, etc..." avant d'y apposer des scellés.

À chaque fois, le verdict ici est connu à l'avance pour qu'on enlève les scellés .Il faut absolument débourser entre 50.000 ,80.000, 100.000 voire 200.000 Fcfa et remettre aux noms deja connus par les commerçantes et inscrits sur les badges tels Ayuk, OMGBA MESSI, Eyong, Ndiba, Sassoe ou Azoe.

Au cas où vous ne payez pas, il vous est exigé de passer voir le délégué au bureau et c'est une fois sur les lieux que le maniaque du sexe vous fait la proposition de lui faire une fellation ou alors d'avoir une relation sexuelle avec lui moyennant un document qui vous absout de tout payement de taxes. Même pour celles qui décident de payer au marché, les équipés leur demandent d'aller payer dans le bureau du délégué et la suite est connue.

C'est ainsi que chaque jour, le délégué régional reçoit des dames qui viennent directement le rencontrer pour qu'on lève leurs scellés. Les plus faibles ressortent du bureau de ce dernier avec les cheveux ébouriffés et les robes totalement froissées, preuve de la brutalité de la séance de canapé.

Les témoins racontent qu'ils ont été surpris de voir que les visites du délégué avec les femmes ne font jamais moins de 45 minutes avec la porte fermée à chaque fois à clés.

L'une des victimes nous témoigne qu'elle avait d'ailleurs fini par céder parce qu'ayant fait plus de deux semaines avec sa boutique fermée, et voyant ses copines qui obtenaient l'ouverture de leurs magasins et par peur de tout perdre, elle a finalement accepté de passer l'acte après s'être saoulé terriblement la gueule.

Elle nous a relaté qu'à chaque fois que notre délégué régional finit sa sale besogne, soit dans les toilettes ou sur son canapé de réception, il insiste que la dame lui laisse son caleçon pour humer les odeurs en attendant le prochain rendez-vous. La dame nous a d'ailleurs révélé que plus de 09 de ses amies et copines commerçantes ont subi cela et rentrent toujours chez elle nue en dessous car le Délégué collectionne des slips de femmes dans son tiroir.

Avis donc à tous les hommes qui ont leurs femmes propriétaires de boutiques à Douala, un véritable maniaque sexuel sème la fureur là-bas en ce moment.

Quand votre femme vous dit que son magasin est scellé, prenez le temps d'aller vous-même régler la facture auquel cas vous courrez le risque de sacrifier involontairement votre épouse entre les mains de monsieur le délégué du commerce, OMGBA BELINGA dit OMGBA CALEÇON le pervers qui va souiller votre épouse et la renvoyer chez-vous sans caleçon...

La question qui se pose dès lors est celle de savoir est ce que le Ministre du commerce Luc Magloire Mbarga Atangana est au courant des pratiques de son poulain? Nous attendons sa réponse et au cas contraire, nous allons publier quelques images de son régional en tenue d'ADAM ET D'EVE prise discrètement par l'une de ses victimes.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter