Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 23Article 582640

Politique of Tuesday, 23 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Le coup fatal que Kamto réserve à Messanga Nyamding

Le leader du MRC l’avait cité en justice pour diffamation, suite aux révélations qu’il avait faites indiquant lors d’une émission qu’il détient les vidéos de Maurice Kamto en plein ébat sexuel avec un jeune homme.

Maurice Kamto va-t-il profité de la disgrâce de Pascal Messanga Nyamding pour réveiller sa plainte ? Peut-être, depuis quelques heures les communicants non-officiels du MRC ont relancé en boucle, sur la toile, l’affaire qui oppose les deux hommes politiques. « Le 03 octobre 2018, Messanga Nyamding déclare qu'il détient des vidéos d'homosexualité de Maurice kamto. Maurice Kamto instruit feu maitre Souop de déposer une plainte pour diffamation et autres. La plainte fut déposée le 04 octobre 2018. 2 semaines plus tard, le Pr Kamto fut entendu par la police. Des mois après, un matin on apprend que le dossier de cette plainte aurait disparu », lit-on dans les publications.

« Le 22 septembre 2019 au cours du duel avec le Pr Bayebeck, MESSANGA confirme détenir toujours la vidéo. Une nouvelle plainte est déposée le 11 octobre 2019. Le Pr Kamto a été entendu, a produit les pièces et sollicité des mesures d'instruction. 5 mois après, rien n'a bougé. C'est toujours en cours », poursuit la communication lancée depuis ce matin. Si aucune communication officielle n’a été faite sur ce sujet, l’on imagine que les publications qui sont faites depuis ce matin ne sont pas anodines. Elle pourrait augurer un une nouvelle phase de l’affaire de l’affaire. Même comme les proches de Maurice Kamto soutiennent qu’il ne peut pas profiter de la disgrâce de Messanga Nyamding pour faire avancer son dossier en justice.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter