Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 15Article 513145

Crime & Punishment of Friday, 15 May 2020

Source: Cameroon Info

Le chef du quartier Nkolmintag, soupçonné d’être de mèche avec des brigands

Le chef de terre a aussi destitué tous les chefs de bloc de ce quartier difficile, situé à l’Est de la capitale économique.

Une dizaine de jours après les émeutes sanglantes au quartier Nkolmintag, les premières sanctions administratives sont tombées. Au cours d’une réunion de crise tenue dans ses services le 13 mai 2020, avec les responsables du quartier cité ci-dessus, le sous-préfet de l’arrondissement de Douala 2e, Didier Bidja, a solennellement annoncé la décision de suspendre M. Tchounkeu, chef du quartier de Nkolmintag.
«Après les récents actes de violence avec mort d’homme survenus dans ce quartier, le sous-préfet a demandé à la police et la gendarmerie d’enquêter pour savoir les causes de la recrudescence de l’insécurité à Nkolmintag. Tous les reports reçus par le sous-préfet, accablent le chef du quartier et les chefs de bloc. L’autorité a donc pris la décision de suspendre le chef pour une durée de 3 mois en attendant l’aboutissement de la procédure entamée en haut lieu pour sa destitution. Séance tenante, il a prononcé la destitution de tous les chefs de bloc», a confié une source qui a pris part à la réunion de crise.

A ce jour, un calme précaire est de retour à Nkolmintag, où les habitants ont subi durant les trois dernières semaines, des exactions de la part des délinquants et des brigands. Le pic des violences a été atteint le dimanche 3 mai 2020, lorsqu’une chasse aux présumés voleurs de moto, a couté la vie à un innocent, selon certains habitants.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter