Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 11Article 561845

Politique of Friday, 11 December 2020

Source: focusmedia-afrique.net

Le changement sera impulsé par la société civile - Dr Fridolen NKE

L’universitaire Dr. Fridolen NKE était l’invité de l’émission « BONJOUR CHEZ VOUS » de ce 11 décembre 2020 sur les ondes de RADIO EQUINOXE. Joint par téléphone, l’équipe de la matinale a abordé avec lui des questions relatives au système politique au Cameroun et les stratégies envisageables pour aider le peuple camerounais.

Selon le philosophe Dr. Fridolen NKE, il faut travailler l’opinion publique camerounaise, car la révolution est en cours parce que le peuple a pris conscience. Au cours de cet entretien accordé à Radio Equinoxe ce matin, ce dernier demande au peuple d’être patient en construisant sa libération car dit-il « on ne peut pas envisager le changement simplement par le changement de personnes, il faut aller aux racines » Un peu plus loin, cet universitaire nous fait comprendre que le changement ne viendra pas des partis politiques mais il sera impulsé par la société civile et par les leaders qui émergent car dit-il « il faut d’abord un travail de conscientisation soutenu » pour la circonstance, Dr Fridolen NKE propose de créer une masse critique qui puisse déteindre tout comme le prof. Maurice KAMTO, Dieudonné ESSOMBA, KAH WALLA et bien encore. Selon ce philosophe, on ne tue pas la volonté, ni l’aspiration, ni la liberté d’un peuple, car ce même peuple garde toute sa froideur et tout son courage. En réalité dit-il « y’a les individus qui prennent peur, mais le peuple parle toujours même sous la table » selon lui dans le régime actuel, on emprisonne les armes du peuple.

À la question de savoir si le peuple peut compter sur les universitaires pour se libérer, Dr Fridolen NKE fait savoir que ceci serait possible si et seulement si on réforme les universités mais fait-il comprendre que la prise de conscience commence par l’université « Tous les enfants que les parents envoient à l’école sont abrutis » a-t-il déclaré.

Toujours selon cet universitaire, les gens qui sont à la tête de l’université sont en train de la tuer, car dit-il le travail du gouvernement, c’est attendre de voir les marcheurs et de les arrêter. Ce dernier propose de réformer le système universitaire et le système politique, car ce pays ne peut pas changer par la guerre, ni par le coup d’Etat, mais par la masse critique qui va s’imposer afin que le peuple prenne sur lui le courage de chasser « ces gens-là ». Au cours de son argumentaire, il a également souligné le fait qu’il faut élargir le spectre de la société toute entière qui prend sur elle de chasser tous les tyrans, car selon lui, le système actuel est en train de miroiter que tout est normal.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter