Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 23Article 575071

General News of Tuesday, 23 February 2021

Source: camer

Le SYNAJIC réclame la libération du directeur de publication de 'Climat Social'

Emmanuel Mbombog Mbog Matip n'est toujours pas fixé sur son sort Emmanuel Mbombog Mbog Matip n'est toujours pas fixé sur son sort

Plus de sept mois après son arrestation et son incarcération, Emmanuel Mbombog Mbog Matip, n'est toujours pas fixé sur son sort.

Selon le syndicat national des journalistes indépendants du Cameroun qui appelle à sa libération, le directeur de publication de Climat Social est un prisonnier de conscience, détenu uniquement pour être muselé. Le Syndicat national des journalistes indépendants du Cameroun appelle les autorités le libérer immédiatement et sans conditions dans un communiqué signé du 18 Février 2021, par son président, Alex Koko à Dang.

Le 17 Août 2020, sur ordre du directeur de la sécurité militaire, Emmanuel Mbombog Mbog Matip fût enlevé de son domicile à 10h par des hommes cagoulés qui l'ont d'abord conduit chez leur patron où il a été torturé jusqu'à 22h, puis transféré dans une cellule sombre du secrétariat d'Etat de la défense chargé de la gendarmerie (Sed) où il a séjourné pendant trois semaines avant d'être mis en détention provisoire de 06 mois à la prison centrale de Yaoundé par le colonel magistrat, Misse Njone Jacques Baudouin, juge d'instruction militaire, le 07 Septembre 2021.

Selon nos sources, détenu à la prison centrale de Yaoundé depuis le 07 Septembre 2020, notre confrère handicapé qui a perdu ses deux jambes dans un accident de circulation en 1992, est privé de nourriture et subit au quotidien des séquestrations inhmaines. Sa famille n'est même pas autorisée à lui rendre visite.

Emmanuel Mbombog Mbog Matip, n'a pas encore été formellement inculpé et la date de son procès n'a pas encore été fixée. «Sur sa mise en détention provisoire, signée par le juge d'instruction du tribunal militaire qui s'expire le 07 mars, il est mentionné inculpé de: propagation de fausses nouvelles. C'est par ce motif qui ne connait pas de plaignant que notre confrère est détenu à Kondengui. «Voilà qui démontre le viole de la constitution à travers une attestation arbitraire et une garde à vue prolongée», soulignent le Synajic qui dénoncent «le musèlement et la répression d'un patron de presse.»

«Dans le cadre d’une stratégie visant à empêcher les médias à dénoncer certains ennemis de la République, les autorités militaires ont arrêté de manière arbitraire le directeur de publication de Climat Social», regrette le syndicat national des journalistes indépendants du Cameroun qui demande aux autorités militaires de mettre fin aux poursuites scandaleuses contre notre confrère, de mettre fin aux restrictions injustifiées imposées aux journalistes et aux médias privés, car le journalisme n'est pas un crime. Le journalisme, la liberté d'expression et la liberté de réunion pacifique doivent être respectés en toutes circonstances.

Le Syndicat national des journalistes indépendants du Cameroun réclame la libération de Emmanuel Mbombog Mbog Matip dans un communiqué publié par plusieurs journaux en ligne. Le journal le Zénith a dit son indignation dans sa parution du 02 Novembre 2020 à sa petite une: «Le visage grimaçant de la liberté d'expression au Cameroun».

Enlever le directeur de publication de Climat Social et l'envoyer au tribunal militaire avant la prison, démontre que ceux qui l'ont fait ont tellement des choses dont il est au courant à se reprocher.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter