Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 17Article 590305

General News of Saturday, 17 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Le Redhac demande la libération des militants du MRC

Le Réseau des droits de l’homme pour l’Afrique centrale se dit très préoccupé par l’acharnement judiciaire envers les militants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun.

La dernière sortie du Redhac n’est pas du tout conciliante envers le pouvoir en place. L’ONG y dénonce les violations des droits des détenus du mouvement pour la renaissance du Cameroun. « Selon l’ordonnance de non-lieu partiel etde renvoi statuant en matiere criminelle n014 du 01 avril 2021, le juge d’instruction n 3 du tribunal miliatire de Douala mdame Nyangono Eko Linda Flora épouse Afane Fono a renvoyé l’affaire devant le tribunal militaire des céans statuant en matiere criminelle pour y etre jugés. Les militants sont inculpés pour les faits de révolution, insurrection, reunion et manifestations et attroupements », lit-on dans le rapport.

Ainsi, le Réseau des Défenseurs des Droits de l'Homme en Afrique Centrale (REDHAC) dénonce l'acharnement judiciaire contre les militants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (bien qu’ils ne soient pas les seuls à subir...) et exige la libération et l’arrêt sans conditions des poursuites prisonniers politiques.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter