Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 11 25Article 476753

General News of Monday, 25 November 2019

Source: Actu Cameroun

Le Rdpc a enfin sa propre opposition

Le parti au pouvoir chemine désormais avec des camps opposés sur le choix des candidats à investir.

Même si le président national Paul biya a donné des directives, le climat au sein du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) semble délétère. Le parti vit au rythme des guerres intestines en ce temps où, les formations politiques préparent les élections législatives et municipales de 2020. La situation actuelle ne devait pas exister, indique certains militants, si tout le monde s’en tenait aux instructions du président national par rapport auxdites élections. Cependant le constat fait par les Rdpcistes est tel que les dirigeants semblent ne faire qu’à leur tête.

Le Pr Charles Messanga Nyamding l’a affirmé dimanche 24 novembre 2019, sur le plateau du programme de débat «Droit de réponse». Il a indiqué que l’équilibre genre ordonné par le président Paul Biya pour la configuration des listes n’est pas respecté. De même que la place à accorder aux jeunes. Ce militant du Rdpc a déclaré que c’est volontairement que les instructions du président ne sont pas respectées par des gens, qui estiment qu’il est vieux. Et qu’ils doivent prendre le pouvoir.

La bourgeoisie du Rdpc

Selon certains militants du parti au pouvoir, il existe une certaine classe de bourgeois au sein du Rdpc. Cette classe existe depuis 34 ans. Ces bourgeois sont les barons du parti. Ils sont présent dans toutes les circonscriptions et à toutes les élections. Et les jeunes à qui il est demandé d’accorder de places dans les listes à présenter pour les législatives et les municipales, constituent la base électorale. Ils sont au service des barons du parti.

Investiture

Les investitures posent des problèmes dans la quasi-totalité des circonscriptions électorales du parti. Dans le Mfoundi par exemple, on a noté des sons divergeants. Notre confrère Essingan a rapporté des « manœuvres pour écarter Nga Koumda sur le tapis vert ». Le populaire trésorier de la section Rdpc du Mfoundi II, porté par un ralliement massif de ses camarades de parti, a pour challenger direct Paul Eric Djomgoue, homme d’affaires à la réputation sulfureuse et député sortant, dont l’adoubement par l’élite du Mfoundi fait courir des risques d’implosion de la base.

Dans l’Adamaoua, le journal Le Messager parle de «Grogne». Ecartés des postes de décisions au bénéfice des grabataires, les fils et filles de la région Château du Cameroun, exigent le rajeunissement au sommet du parti.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter