Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 11Article 613096

Politique of Wednesday, 11 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Le PCRN est un parti fantoche avec la bénédiction du RDPC - Elimbi Lobé

Il était dans l'émission 'Club d'Elites' de Vision 4 play videoIl était dans l'émission 'Club d'Elites' de Vision 4

• Elimbi Lobé accuse le PCRN d'être une aile marchante du RDPC

• Il révèle les deal entre Cabral Libii et Grégoire Owona

• Il était l'un des invités de l'émission "Club d'Elites" de Vision 4


Le Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN) et son président national Cabral Libii ont passé un véritable sale quart d'heure dimanche dernier au cours de l'émission "Club d'Elites" animée sur la télévision Vision 4 par Bruno Bidjang.

L'homme politique Elimbi Lobé n'est pas allé par quatre chemins pour traiter cette formation politique de "fantoche". Pour lui, le PCRN est une aile marchante du RDPC, parti au pouvoir. Il justifie cette affirmation par la descente faite par le secrétaire adjoint du RDPC, Grégoire Owona, dans le Nyong Et Kelle lors des élections régionales.
"Ce que le PCRN a fait, après avoir gagné plus de 100 conseillers municipaux dans le Nyong et Kelle, il part perdre les élections régionales dans le département à la suite de la visite du SGA du RDPC, ça doit tout vous dire. C'est le seul parti où le SGA du RDPC Grégoire Owona, qui est un homme politique fuité, particulièrement chargé des missions délicates du RDPC (...) Que Owona descende dans le Nyong et Kelle et que Cabral Libii accepte que Owona rencontre les conseillers municipaux du PCRN, ça doit tout vous dire. Les résultats c'est que les conseillers municipaux du PCRN ont tout voté contre la liste de leur propre parti", déclare Elimbi Lobé.

Il est entre autres revenu sur la nécessité pour les partis de l'opposition camerounaise de miser sur les candidats anglophones lors de prochaines échéances électorales.
"Les partis de l'opposition doivent savoir que l'existence de la crise anglophone est une circonstance exceptionnelle qui doit déterminer les issus des différents congrès qui se montrent. Parce que 2025 c'est le temps des anglophones", fait-il remarquer.

La rédaction de CamerounWeb vous propose ci-dessous l'intégralité de la déclaration d'Elimbi Lobé

Rejoignez notre newsletter!