Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 23Article 609718

Opinions of Friday, 23 July 2021

Auteur: Porte parole du MRC

Le MRC accuse le Rdpc de confondre l’administration ou pouvoir politique

Les militants du MRC n'ont pas le droit d'aller dans les hôpitaux publics Les militants du MRC n'ont pas le droit d'aller dans les hôpitaux publics

Une marche du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun a été interdite. Si aucun argument administratif crédible ne peut justifier cette interdiction, des arguments politiques peuvent expliquer pourquoi le parti au pouvoir a manœuvré pour obtenir cette interdiction. Revenant sur cette actualité, le porte-parole du MRC accuse le Rdpc de ne pas faire la différence entre l’administration publique et le pouvoir politique. Camerounweb.com vous propose l’intégralité de la sortie du porte-parole du MRC.

Quand le Rdpc n'arrive pas à faire la différence entre le l'administration publique et le pouvoir politique.
Le fait que Paul BIYA soit resté président d'un parti politique et président de la République pendant 40 ans a dépouillé le Cameroun de toutes les valeurs de la république en le transformant monarchie.

C'est quand tu entends les militants du RDPC dire: " Pourquoi le MRC va déposer ses déclarations de manifestation auprès de l'autorité administrative qu'il ne reconnaît pas?"

Il faut que les choses soient claires:

L'autorité publique est au service du public et exerce conformément aux lois de la république. Il n'est pas au service d'un pouvoir politique. Il est impersonnel et continu et sert sous n'importe quel pouvoir politique. C'est pour cela que le sous-préfet n'a aucun ordre à recevoir d'une autorité politique pour délivrer le récépissé pour une déclaration de manifestation car tenu à l'exécution stricte de la réglementation en vigueur. Un juge ne peut se permettre de garder injustement des citoyens en prison par ce qu'il obéit à une autorité politique.

À entendre les gens du Rdpc, les militants du MRC n'ont pas le droit d'aller dans les hôpitaux publics, les écoles publiques ni demander quelque service public que ce soit par ce qu'ils contestent le pouvoir politique de Paul BIYA. Nous comprenons donc pourquoi les militants du MRC n'ont pas droit à la justice par ce que le RDPC considère que tous les services publics sont la propriété de Paul BIYA.

Pour toutes ces injustices, le MRC ne reculera jamais jusqu'à la libération du Cameroun de cette dictature.

Rejoignez notre newsletter!