Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 26Article 564299

General News of Saturday, 26 December 2020

Source: Actu Cameroun

Le Kamto malien est mort du Covid - Patrice Nganang à propos de Soumaïla Cissé

Selon l’écrivain camerounais, la seule différence entre les deux hommes est que le parti de Maurice n’a ni sénateurs, ni députés…
Le chef de l’opposition malienne Soumaïla Cissé est décédé le vendredi 25 décembre du Covid-19. Il avait le coronavirus et avait été évacué à Paris la capitale française, pour y être soigné.

Soumaïla Cissé était une figure politique majeure dans son pays mais aussi dans tout le continent africain. Son décès, absolument inattendu, et alors que beaucoup le voyaient déjà prochain président du Mali, est une immense et très triste surprise, aujourd’hui, pour tous les Maliens. Mais aussi pour Patrice Nganang, un écrivain et professeur d’université américain d’origine camerounaise.

« Le Kamto malien est mort du Covid. Il a passé cinq mois en captivité, kidnappé qu’il avait été par les indépendantistes de l’Azawad, les Ambazoniens maliens. À la différence de Kamto qui n’est que chef de l’opposition de nom, son parti, le MRC, n’ayant ni sénateurs, ni députés, ni représentants régionaux, ni même conseillers municipaux au Cameroun mais des membres en prison, le parti de Cisse, l’Adema-PASJ, était représenté à l’assemblée nationale, et à tous les niveaux avant le Chassement dans son pays… », écrit Patrice Nganang.



Pour le président de transition du Mali Bah N’Daw, l’homme politique « Soumaïla Cissé s’en va à un tournant critique de notre évolution en tant que nation. Nul doute qu’en ce moment, le pays avait encore particulièrement besoin de son expérience et de sa sagesse pour relever les défis de l’heure », a-t-il réagi.

Réactions de la classe politique
« C’est avec une profonde affliction que j’ai appris le décès de notre frère Soumaila Cissé. Comme moi, des millions de nos compatriotes ainsi que des citoyens d’autres pays sont sous le choc», a-t-il ajouté.

De son côté, Choguel Maïga, le porte-parole du M5, se dit effondré par ce décès :«Je n’ai pas de mots pour exprimer les sentiments profonds de douleur, de consternation et de tristesse que je ressens actuellement. Je pense que je ne suis pas le seul. C’est tous les Maliens qui sont effondrés quand ils apprennent cette nouvelle».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter