Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 12 06Article 478009

General News of Friday, 6 December 2019

Source: camerounweb.com

Le Grand Barack etouffé par une main noire


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le Grand Barack s'est fait connaître grâce à une vidéo dans laquelle il dénonçait les souffrances de la majorité des camerounais. Sauf que après cette vidéo, le Grand Barack s'est totalement métamorphosé et ne semble plus concerné par les souffrances de ses compatriotes. Voici pourquoi.

Depuis quelques mois, j'observe avec consternation comment Steve FAH a réussi à étouffer avec froideur , cette voix des sans voix, celle des pauvres laissés pour compte, victimes d'injustice de notre pays que la providence a bien voulu nous donner et qui a su dire comme personne l'exaspération, la souffrance et l'humiliation du petit peuple.

Cette voix, c'est celle de celui qu'on surnomme : " GRAND BARACK".

Les camerounais se souviennent encore de cette vidéo devenue virale, au million de vues en une semaine, qui réussira le grand exploit d' émouvoir la conscience nationale sur les terribles conditions de vie de tous ces camerounais de petits métiers, débrouillards, des villes, des villages, de l'arrière pays, de la ruralité et de nos terroirs au quotidien misèrable et de larmes.

D'une voix roque, l'accent bien typé, la gestuelle rebelle, le regard serré, les mots fléchés , cet habitant de la petite bourgade d'Elig Mfomo, dans le département de la lekié, comme réveillé d'un sommeil comateux, sursauta et poussa un cri dont les décibelles perçantes reveillèrent le confort du palais d'Etoudi situé à quelques encablures.

Le Grand Barack venait de faire tomber la sanction extrême : il doit laisser.

Là où les partis politiques, la société civile bien pensante, les intellectuels n'ont pas su trouver le mot qui détonne, grand Barack l'a fait.

Dès lors, il fallait retrouver l'homme, le muer de contestataire en louangeur de sa propre misère .

C'est alors qu'intervint le petit génie Steve FAH, petit ange de lumière, metteur en scène au talent indéniable.

Sa mission : pervertir le combat social de Barack et singulariser ses revendications pour en faire une affaire personnelle.

Ce cri commun doit devenir celui d'un individu, celui d'un nécessiteux que la mansuétude présidentielle pourra satisfaire les besoins.

Adieu, le Nous. Bienvenue au Moi.

Cérémonies et habillement de la tête aux pieds aux couleurs du Rdpc, don d'un
groupe électrogène, louanges interminables au président national de ce parti.

L'occasion faisant le larron, des prédispositions artistiques s'y trouvent, avec en prime une carrière musicale qu'il aurait aussi bien pu faire à travers des chants contestataires.

Steve FAH, a cassé la trompette du peuple.

La vidéo et ses paroles libératrices sont passées aux oubliettes au profit de : " Je ceux goûter ça".

Pourtant la cohérence aurait promu des titres comme : "Il doit laisser" ou encore " On souffre", des vrais odes à l'émancipation social.

Le destiné libérateur de ses frères et sœurs de la misère, est devenu la mascotte de la distraction et des jouissances.

Plus aucun mot sur les coupures de courant qui continuent pourtant avec emphase à Elig Mfomo.

Steve FAH, le génie, le petit ange, est passé par là.

La petite a été à Dubai, à vécu dans un 5 étoiles, a roulé dans un grosse cylindrée, Barack aussi a été dans une suite présidentielle à Dubai, a roulé dans la même voiture.

Steve FAH, tu es trop fort. Chapeau bas !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.