Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 13Article 512278

General News of Wednesday, 13 May 2020

Source: lebledparle.com

'Le Foka que je connais, est loin de ce que vous dites'


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Après la dernière édition du programme Le débat africain au cours duquel le journaliste de RFI a reçu l’activiste Calibro Calibri, certaines personnes sont montées au créneau pour l’accuser de promouvoir le MRC ainsi que le tribalisme pro-Bamiléké.

Alain Foka a fait les frais des critiques les plus acerbes. L’anthropologue camerounais vivant à Dakar, Marcel Aimé Etonga’a Mvantu a publié une tribune qui a particulièrement fait réagir la toile. Ladite tribune accuse le présentateur de Archives d’Afrique de vouloir mettre RFI à la solde du MRC et de ses ambitions jugés «ethno-fascistes».

Martin Camus Mimb s’indigne !

'Non! Je n'en reviens pas...Comment peut-on analyser toute une émission de l'immense Alain Foka sous le prisme de sa tribu d'origine ? De toutes ses années de service à RFI....doit-on prendre ce type de raccourcis ? Le Foka que j'ai connu, dont la mère est Deido, le père Bafoussam, qui a des enfants Bulu…', écrit le patron de RFI sur Facebook.

Le commentateur sportif raconte ensuite un acte bienveillant que Foka a eu à son endroit autrefois.

'Qui m'a pris en stage à RFI il y a un peu plus de 20 ans...ce Foka là, dont le projet de recaser les sinistrés de Ngouache est bloqué à Bafoussam par ses "frères ", Ce Foka là qui parle plus distinctement le Duala qu'aucune autre langue...Ce Foka là, est loin de ce que vous dites', lance-t-il d’emblée.

'S'il ya un seul journaliste politique au Cameroun, qui ne souhaite pas avoir une interview de Maurice Kamto... de faire parler les membres de la BAS...et qui est tout aussi disposé à faire parler tous les autres acteurs politiques, il est un mauvais journaliste', précise-t-il.

'Ne prenons pas le virage dangereux de la stigmatisation'

Martin Camus Mimb rappelle à toutes fins utiles que le journaliste que beaucoup mettent sur la sellette aujourd’hui est réputé impartial.

'Je croyais même qu'on a toujours fait le reproche à Alain Foka, de ne pas suffisamment poser sur la table de débat de ses émissions, les questions politiques du Cameroun. D'où vient-il subitement qu'il est partisan d'un camp?'. S’interroge-t-il avant de conclure,

'Quel journaliste africain, travaillant pour les médias européens, prend régulièrement le risque de reprendre les confrères de l'hexagone qui analysent'. l'Afrique à partir des clichés ? On peut évidemment contester le contenu de son émission, mais ne prenons pas le virage dangereux de la stigmatisation.


Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter