Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 07Article 595996

General News of Friday, 7 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Le Consupe et la société civile dénoncent le gré à gré dans l’attribution des marchés

Les livraisons fictives, le sectarisme, népotisme, nombrilisme Les livraisons fictives, le sectarisme, népotisme, nombrilisme

Le Consupe et la société civile a ainsi organisé une journée de réflexion sous la présidence de Rose Mbah Acha, ministre délégué auprès de la présidence chargée du Contrôle supérieur de l’Etat.

Le Syndicat national des prestataires des marchés publics (Sypremap) sous l’égide de la plateforme de collaboration du Consupe (plateforme de la société civile) du Cameroun pour la prévention aux atteintes à la fortune publique réfléchissait sur les mécanismes à mettre sur pied pour assainir le secteur des marchés publics, largement dominés par : les livraisons fictives, le sectarisme, népotisme, nombrilisme, les relations malsaines de natures diverses.

Au cours de cet exercice 2021, la plateforme veut monter d’un cran dans la lutte contre les fraudeurs dans le secteur de la commande publique au Cameroun. Sous le thème : « Sécurisation et protection de la fortune publique dans le cadre de la gestion de la commande publique pour un Cameroun émergent ».

La plateforme Consupe-Osc, est un protocole a pour objectifs : la recherche de la sécurisation et la protection de la fortune publique. Elle a été paraphée par les différentes parties prenantes le 06 juillet 2018 afin d’instaurer un dialogue permanent et une synergie d’action.



A l’occasion de cette journée de réflexion, le Consupe et la société civile voulaient ainsi dénoncer les recours exagérés au gré à gré et à la régie par les gestionnaires, mais aussi de les prévenir sur le délit d’initier. « La commande publique étant le baromètre de mesure de l’investissement et de la distribution des richesses nationales, les gestionnaires de crédit devraient mettre en avant leur patriotisme et leur sens de partage, afin que chaque Camerounais se sente concerné », a indiqué Rose Mbah Acha, ministre délégué à la présidence de la République en charge du contrôle supérieur de l’Etat (Consupe).

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter