Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 06 08Article 601063

Politique of Tuesday, 8 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Le Conseil Constitutionnel rejette la requête de Joachim Tabi Owono

La requête de Joachim Tabi Owono a été rejetée pour défaut de la qualité du requérant La requête de Joachim Tabi Owono a été rejetée pour défaut de la qualité du requérant

Joachim Tabi Owono est le président de l’Action pour la Méritocratie et l’Egalité de Chances (AMEC)

Il a saisi la plus haute juridiction pour demander entre autre l’annulation de la campagne de vaccination contre le Covid-19 en cours au Cameroun.

Sa requête vient d’être jugée irrecevable

La requête de Joachim Tabi Owono a été rejetée pour défaut de la qualité du requérant a expliqué le Conseil constitutionnel. Pour motiver sa décision, le Conseil constitutionnel a évoqué l’article 47, alinéa 2 de la Constitution camerounaise. D’après la loi fondamentale, «le Conseil constitutionnel est saisi par le président de la République, le président de l’Assemblée nationale, le président du Sénat, un tiers des députés ou un tiers des sénateurs. [Par ailleurs,] les présidents des exécutifs régionaux peuvent saisir le Conseil Constitutionnel lorsque les intérêts de leur région sont en cause». «Cette irrecevabilité manifeste a conduit le Conseil à statuer sans instruction contradictoire préalable, comme le prévoit l’article 59, alinéa 1, de la loi n°2004/004 du 21 avril 2004 portant organisation et fonctionnement du Conseil constitutionnel, modifiée et complétée par la loi n° 2012/015 du 21 décembre 2012», lit-on sur le plumitif de l’audience.
Le verdict relatif à la requête introduite le 24 mai par Joachim Tabi Owono, président de l’Action pour la Méritocratie et l’Egalité de Chances (AMEC), est tombé le 7 juin dernier. Sa requête a été jugée irrecevable par le Conseil Constitutionnel.
En 25 minutes à Clément Atangana, et à ses pairs pour examiner le recours introduit par Joachim Tabi Owono et le juger irrecevable.

Une avancée de la démocratie

Joachim Tabi Owono le leader de l’Action pour la Méritocratie et l’égalité de chances n’a pas caché sa joie devant la manifestation du jeu démocratique au Cameroun. «Je suis content que le Conseil constitutionnel ait jugé utile de se réunir pour examiner notre recours. C’est déjà une grande victoire démocratique pour la scène démocratique camerounaise et notre modeste parti, l’AMEC», a-t-il souligné.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter