Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 03Article 565148

General News of Sunday, 3 January 2021

Source: muntunews.com

Le Cameroun parmi les cinq zones de conflit en Afrique à observer en 2021

S’il fallait déterminer l’événement dont les implications en 2020 furent les plus importantes pour la paix et la sécurité en Afrique, on aurait l’embarras du choix.

Des exactions de groupes terroristes dans le Sahel au conflit meurtrier dans la région du Tigré en Éthiopie, en passant par la guerre civile au Cameroun anglophone, l’année a été riche en événements. En 2021, le monde devra faire face aux conséquences de ces conflits en Afrique.

1 - L’Éthiopie

Le 4 novembre 2020, les forces fédérales éthiopiennes ont débuté une attaque armée contre la région du Tigré. Les forces de défense et de sécurité avaient auparavant attaqué et pris le contrôle d’unités militaires fédérales dans la région.

Fin novembre, l’armée avait pénétré dans la capitale du Tigré, Mekelle. Les dirigeants du Front populaire de libération du Tigré (FPLT) ont abandonné la ville, affirmant vouloir épargner les civils. Beaucoup reste flou, compte tenu du black-out médiatique.

Mais des milliers de personnes, dont de nombreux civiles, ont probablement perdu la vie. L’on dénombre à ce jour plus d’un million de déplacés à l’intérieur du pays. Environ 50 000 personnes se sont réfugiées au Soudan voisin.

2 - La zone du Sahel

La crise qui engloutit la région du Sahel en Afrique du Nord continue de s’aggraver, la violence interethnique s’intensifiant et les djihadistes étendant leur zone d’influence.

2020 a été l’année la plus meurtrière depuis le début de la crise en 2012, lorsque des militants islamistes ont envahi le nord du Mali, plongeant la région dans une instabilité prolongée.

Les djihadistes contrôlent ou sont une présence fantôme dans des zones rurales du Mali et du Burkina Faso et font des incursions dans le sud-ouest du Niger.

3 - La Somalie

Des élections se profilent en Somalie, au milieu d’âpres disputes entre le président Mohamed Abdullahi Mohamed (aussi connu sous le nom de «Farmajo») et ses rivaux. La guerre contre Al-Shabab entre dans sa 15e année. Et aucune fin n’est en vue.

L’ambiance à l’approche des élections – les élections législatives prévues pour la mi-décembre ont été repoussées et les préparatifs d’un scrutin présidentiel prévu pour février 2021 ont également pris du retard – est houleuse.

Les relations entre Mogadiscio et certaines régions de la Somalie – notamment le Puntland et le Jubaland, dont les dirigeants rivalisent depuis longtemps avec Mohamed et craignent sa réélection – sont tendues. Elles le sont en grande partie en raison de différends sur la répartition du pouvoir et des ressources entre le centre et la périphérie.

4 - La Lybie

Les coalitions militaires rivales en Libye ne se battent plus, et l’ONU a repris les négociations visant à réunifier le pays. Mais parvenir à une paix durable sera encore une lutte difficile.

Le 23 octobre, l’Armée nationale libyenne (LNA) – dirigée par le général Khalifa Haftar et soutenue par l’Égypte, les Émirats arabes unis et la Russie – et le Gouvernement d’entente nationale (GNA) soutenu par la Turquie et dirigé par Fayez al-Sarraj ont signé un cessez-le-feu mettant officiellement fin à une bataille qui faisait rage dans la périphérie de Tripoli et ailleurs depuis avril 2019.

Environ 3000 personnes ont perdu la vie. L’on dénombre des centaines de milliers de personnes déplacées.

5 - Le Cameroun

Les difficultés dans les Régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest sont initialement basées sur des revendications essentiellement corporatistes.

En substance, la question de la marginalisation des ressortissants de ces deux régions constituait au début le fondement des revendications. Mais ce qui pouvait encore être facilement contrôlé à travers de simples mesures d’apaisement, basculera très bientôt en conflit armé.

L’autorité de l’État central désormais presque inexistante dans ces régions, les forces gouvernementales y mènent une guerre sans merci contre plusieurs groupuscules armés ne reculant, eux-aussi, devant aucune cruauté.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter