Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 16Article 562904

General News of Wednesday, 16 December 2020

Source: Actu Cameroun

Le Cameroun maintient sa croisade contre la défécation à l’air libre

La mise en œuvre du projet d’assainissement total piloté par la communauté s’est achevée samedi dernier à Bertoua.
Les villes camerounaises sont sujettes à de nombreux problèmes structurels. L’un des plus prégnants est le désordre urbain, qui prolifère au fur et à mesure que les agglomérations s’agrandissent. Ce dernier traine avec lui d’autres problèmes qui ternissent tout aussi bien l’image qu’on est en droit d’attendre d’une capitale politique, économique ou régionale. L’un de ces micro-dysfonctionnements est la défécation à l’air libre.

«Selon le ministère de l’Eau et de l’Énergie, en charge entre autres de l’assainissement liquide, le taux de défécation à l’air libre est d’environ 7% au Cameroun, avec des disparités en fonction des régions. En effet, l’Extrême-Nord et le Nord du pays par exemple affichent des taux d’accès aux toilettes améliorées les plus faibles, respectivement de 14,3% et de 32,8%. Bien loin de la moyenne nationale qui se situe à 34%. Une situation qui favorise notamment la propagation des maladies épidémiologiques telles que le choléra», lit-on dans les colonnes de Cameroon Tribune, dans son édition en kiosque le mercredi 15 décembre 2020.

Pour remédier à ce problème particulier, l’État en collaboration avec différents partenaires techniques et financiers a élaboré une sorte de document de plaidoyer, baptisé Assainissement Total piloté par la Communauté (ATPC). Ce dernier a été récemment mis à jour lors d’une réunion organisée du 10 au 12 décembre 2020 à Bertoua dans la région de l’Est.

«Cette approche a été mise en œuvre en 2009 et 2017. Elle vise à mettre fin à la défécation à l’air libre. Il fallait donc réunir aujourd’hui tous les acteurs pour évaluer la mise en œuvre de cette stratégie sur le terrain. Nous collections les informations qui méritent d’être actualisées. Le ministère a pour objectif de mettre fin d’ici à 2030 à la défécation à l’air libre, qui reste une préoccupation», a expliqué Idriss Kouotou, sous-directeur de l’assainissement liquide au ministère de l’Eau et de l’Énergie.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter