Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 14Article 589207

General News of Wednesday, 14 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Laurent Esso règle les comptes d’Amadou Vamoulke

Quelques semaines seulement après sa sortie musclée contre le ministre de la Justice, le ministère public vient de confirmer les charges retenues contre lui. L’ex-directeur général de la CAMEROON RADIO TELEVISION ( CRTV) n’a pas manqué de remettre en cause le rapport d’expertise du témoin de l’accusation.

Laurent Esso veut en découdre avec l’ancien directeur général de la Crtv, après les accusations graves portées contre le ministre de la justice dans sa dernière lettre, Amadou Vamoulke vient de voir les charges retenues contre lui confirmer par le ministère public. Au cours de l’audience tenue ce 13 avril au Tribunal criminel spécial (Tcs) de Yaoundé, l’avocat général a présenté à nouveau les faits ainsi que les éléments à charge contre Amadou Vamoulke et les autres coaccusés. Dans ses réquisitions intermédiaires, le représentant du Parquet général reproche à l’ex-directeur général de la CAMEROON RADIO TELEVISION ( CRTV), le non-paiement des droits à l’image pour le compte de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) Angola 2010. Le préjudice qui en découlerait s’élève à la somme d’1milliard Fcfa.

Une accusation que Amadou Vamoulke bat en brèche. Le mis en cause se demande « comment est-ce que les Camerounais ont eu accès au déroulement de la Can 2010 » s’il ne s’était pas acquitté des droits. « Ils disent que le compte à travers lequel le paiement a été effectué était mafieux. Me revenait-t-il de le savoir ? Ils disent qu’ils ne trouvent pas la personne auprès de qui le paiement a été réalisé. Ils ne le trouvent pas parce qu’ils ne l’ont pas cherché. Cette personne existe», soutient l’accusé.


« On ne peut pas faire l’audit de 05 années de gestion d’une structure en seulement 02 mois. Cela ne se fait pas. »
Amadou Vamoulke remet en cause le rapport produit par l’expert-comptable. Issac Bela, auteur de ce rapport intervient dans le cadre de cette affaire, en qualité de témoin du ministère public. Amadou Vamoulke fait valoir l’argument d’un document à charge. Pour cause ? « On ne peut pas faire l’audit de 05 années de gestion d’une structure en seulement 02 mois. Cela ne se fait pas. »

Mais selon des sources, c’est bien le ministre de la Justice Laurent Esso qui aurait décidé de mettre un coup d’accélérateur sur l’affaire Amadou Vamoulke qui l’accusait dans sa dernière lettre de faire ombrage à la justice. Si tel est le cas, l’ancien directeur général de la Crtv pourrait se voir infligé de lourdes peines dans les prochains jours, en plus des plus de 5 ans qu’il a déjà passé derrière les barreaux.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter