Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 22Article 514873

General News of Friday, 22 May 2020

Source: camer

La tribunal militaire innocente le soldat accusé du meurtre du jeune Cyrille Essoubat Epanda

L'affaire opposant la famille du jeune Cyrille Essoubat Epanda né en 1992, froidement abattu récemment au quartier Socada, à Bafoussam, connait son dénouement en un temps record. Elle a été enrôlée et le Tribunal militaire de céans a donné son verdict, en déclarant le commandant de brigade gendarmerie nationale de Ndiandam, Bafoussam 1er, l'adjudant-chef, Marie-Claudette Mezou non coupable.

Le procès verbal dément formellement les accusations du camp adverse, indiquant que « ce n'est pas elle qui a tiré sur le jeune homme en question».

Le véritable coupable se trouverait parmi les membres de l'équipe de patrouille des forces de maintien de l'ordre (Fmo), descendus sur le terrain, notamment sur le lieu du drame à la recherche de l'arme d'un officier volée quelques jours avant.

Dans la ville, l'on crie à la manipulation et au tripatouillage des premières informations fournies à l'effet de découvrir la vérité sur une telle bavure qui ameute toutes les populations de la région. En attendant l'inhumation dans la localité de Santchou, par Dschang, les proches restent plongés dans la consternation et la désolation.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter